©FORUM CANDAU - N'oubliez pas de liker !
Endroit du forum candau réservé pour parler du candaulisme, du cuckolding en général mais de façon sérieuse et posée. Posez des éventuelles questions que vous voulez aborder, et partagez avec les autres membres candaulistes votre approche du candaulisme et la sexualité de votre couple.
#2050144
... et de l'éventuelle probité de mieux classer les zones dans un forum candau.
Des fois que ça inspire des idées. ;)

De toute évidence il y a des façons très différentes d'aborder le candaulisme, et de toute évidence aussi cela peut engendrer des incompréhensions et des tensions entre les membres d'un réseau candau. Je vous propose de faire le point là dessus, d'essayer de n'oublier personne dans les diverses approches et d'essayer de chercher des solutions pour que les divergences, qui sont parfois opposées au point de créer des tensions, soient mieux vécues.

Cela me semble d'autant plus utile que d'une part, même si chaque couple est différent, il y a de grands archétypes aux caractéristiques très marquées. Et que d'autre part une des caractéristiques assez communes des candaulistes c'est qu'ils sont souvent si obsédés par leurs fantasmes qu'ils ont tendance à oublier que tout le monde ne fonctionne pas comme eux.

Que ce soit clair : c'est une tentative personnelle d'analyse, le but n'est pas d'imposer la chose mais plutôt de l'exposer à vos visions pour l'améliorer. Et par ailleurs, même si je peux être acide je ne juge personne. Chacun son truc et mon acidité s'attaque aussi à ma propre approche...


Le candaulisme polyamoureux ou anarchiste relationnel
Excessivement peu représenté dans les forums candaus, voire totalement absents, sans doute parce que ses pratiquants n'observent pas le candaulisme pour autre chose qu'un détail de ressenti au milieu d'un ensemble beaucoup plus vaste, et préfèrent parler entre eux de tout le reste. D'ailleurs le terme "candaulisme" est hors de leur termes habituels, pour elles/eux c'est juste la "possible excitation éprouvée lors de la compersion". Ils y a aussi des différences d'approche entre poly et anars : les polys sont plus "bisounours épris d'amour tout partout" et les anars plus "activistes de la destructuration dogmatique au prix de circonvolutions imbitables". Même s'ils sont absent des forums il y a de quoi apprendre de ces groupes, notamment le concept de compersion (cf lien) qui est certainement la façon la plus saine d'aborder le candaulisme (la focalisation sur le plaisir éprouvé par sa partenaire à s'épanouir).


Le candaulisme libertin
Malgré une énorme présence de candaus qui sont arrivé directement dans ce "milieu" sans passer par la case libertine, il y a aussi beaucoup de libertins qui, au cours de leurs expériences diverses, ont abouti au candaulisme. Un peu comme pour les poly et anars, le candaulisme n'est pour le libertin qu'un détail d'un fonctionnement plus large. Un peu comme le mélangisme, le triolisme ou le cote-à-cotisme, le candaulisme n'est qu'une géométrie libertine de plus. Ce qui peut créer chez eux une exaspération quand ils sont entourés de candaulistes qui pensent qu'il s'agit d'une pratique qui est en soi tout un système de pensée. Comme dans leur approche le candaulisme est avant tout soumis au libertinage il se doit de respecter les règles habituelles du libertinage, comme le dépassement des dogmes, la vertu de la culture et de la fulgurance intellectuelle satisfaisant l'approche sapiosexuelle, l'équité entre partenaires, le respect absolu de l'intégrité d'autrui, l'importance totale de l'exploration sensorielle dans toutes ses subtilités...


Le candaulisme libertin bis
La précédente version tient en compte tout l'aspect philosophique du libertinage. Force est de constater que ce que l'on vend aujourd'hui pour du libertinage est plus une consommation sexuelle dépourvue de culture réelle. Il y a donc aussi des candaulistes qui sont passés par la case libertinage (les clubs quoi) sans réfléchir 5mn à l'origine de la pratique, à son histoire, sa culture et philosophie, sa subversion réelle. Ils sont allé droit au but : prendre son pied sans se prendre la tête. En débarquant dans le candaulisme ils sont déjà bien expérimentés et s'amusent de façon décontractée avec la géométrie candauliste.


Le candaulisme D/s
Le D/s ou Dominant/soumis est une subculture intégrée au Bdsm (boundage, discipline et sado masochisme) aussi connu sous le terme anglais cuckolding. On pourrait le résumer par "sado-maschisme psychologique". Il se décompose en deux approches diamétralement différentes que le soumis soit la compagne ou le compagnon, le terme cuckolding définissant alors plus spécifiquement la soumission du compagnon. On peut clairement aussi observer deux types de candaus D/s : ceux qui savent à quel point leur pratique est spécifique, et ceux qui n'ont aucune idée de toute la portée de la chose. Ces derniers ayant, parfois sans en être conscients, besoin d'accompagnement pour éviter des dérives traumatiques tant pour eux que pour leurs partenaires. A noter aussi que les candaus D/s, à plus forte raisons qu'ils ne sont pas au courant de l'entièreté des conséquences de leurs actes, ont une très forte tendance à s'exprimer selon leur mode de fonctionnement sans préciser que leur jeu est inclus dans un cadre spécifique. Ce qui peut heurter la sensibilité des candaus qui ne sont pas dans leur trip.


Le candaulisme SM
Un peu comme pour les polys/anars/libertins, le candaulisme est pour eux seulement une variante possible d'un ensemble plus important. Une des multiples possibilités lors des séances SM, que le maître éprouve de l'excitation à livrer sa soumise ou qu'il soit en charge d'elle ET de son compagnon. Il se distingue tout de même du candaulisme D/s dans le sens qu'il inclus le jeu avec les douleurs physiques dans le plus strict rapport sado-masochiste classique. On trouve très peu de candaus SM sur les forums spécialisés candau et c'est peut-être dommage car les plus expérimentés ont bien des choses à apprendre aux D/s "inconscients", par exemple l'usage de garde fous comme les safe words.


Le candaulisme "pommé"
Sans être d'aucune obédience initiale (poly, anar, libertine, D/s ou SM) une simple recherche sur internet en exposant son ressenti, du genre "j'aime être cocu" etc, renvoi très vite vers les sites candaulistes. Ainsi beaucoup, vraiment beaucoup, de nouveaux candaus débarquent dans la famille comme des chiens dans un jeu de quille. Ils apprennent sur le tas


Clivages habituels entre les différents types d'approche
Le plus gros clivage est entre D/s et libertins. Les libertins étant obsédés par l'importance du respect et de la liberté, les D/s par l'irrespect apparent et la privation de choix qui fait nécessairement partie du jeu de domination. Un des exemples les plus fréquents de ce clivage est la compréhension du terme cocu. Pour le cuckold il est évident qu'il est un bon cocu, pour le libertin c'est une aberration puisque si on est au courant et volontaire on ne peut être trahi. De même vis à vis de sa compagne le D/s pourra aisément parler d'elle en la traitant de salope, de pute etc, ce qui pourra hérisser le poil des libertins qui respectent immensément leur partenaire, bien qu'il puisse éventuellement être excité, comme sa partenaire, par l'emploi de ces termes, excitation que le D/s pourra alors trouver hypocrite...

Heureusement que les anars ne trainent pas trop dans le coin car ils partiraient complètement en vrille sur l'importance du respect de la cause féministe, les dérives consuméristes etc... idem pour la présence des SM qui entendraient certainement mieux les divergences des uns et des autres - en rigolant un peu de l'esprit "vanille" des D/s - mais se lasseraient à se sentir incompris par tout le monde.

Quand aux candaulistes "pommés" ils peuvent souvent penser qu'ils comprennent la chose alors qu'ils n'en voient principalement que leur propre approche et sont quelque peu dépassés par la variété et la complexité des différentes approches. Du coup ils postent des sujets/réponses qui peuvent paraître déplacées par les autres. Comme "comment pousser ma femme à me tromper ?" , "photos de ma femme mais chut elle sait pas", "qui veut draguer ma femme à son insu ?" etc. Ce qui ne manque pas d'agacer pas mal de membres jusqu'aux administrateurs.

Sources de tensions structurelles
Le problème de TOUS les forums candau, c'est qu'il n'y a pas de séparation marquée entre les différentes approches. Au mieux trouve t'on des sections "soft" où les grossièretés sont proscrites. Du coup les clivages sont en perpétuel contact et peuvent vite générer des tensions et des prises de bec. Sans doute que, puisqu'ils sont de très loin les plus représentés et les plus clivés, la séparation des topics libertins des D/s serait une solution efficace. Ainsi que d'autres solutions comme l'application de balises dans les sujets permettant de savoir à quel type de membres ils s'adressent.


Perso j'en conclue qu'il faudrait surtout faire le point sur ces différentes approches (d'où ce topic) afin que tout le monde comprenne mieux pourquoi certaines réaction sont houleuses et quel type de candaulisme les concerne. A plus forte raison que les candaus "pommés" ont besoin de clarifications. Qu'une structuration permettant un meilleurs accès à telle ou telle approche est à trouver. Et surtout qu'on essaie de faire toujours plus preuve de de tolérance et de bienveillance entre nous (mais ça ne va pas si mal hein, c'est pour le rappeler...) parce que les conflits proviennent toujours de notre propre aptitude à accepter les autres.


Au plaisir de lire vos opinions.
M’enregistrer Connexion Ce sujet sur le Forum Candaulisme a 23 posts, beaucoup de choses a voir (photos, vidéos) ....
Mais vous devez être connecté pour lire ce sujet, donc si ce n'est pas le cas, inscrivez-vous !.