©FORUM CANDAU - N'oubliez pas de liker !
A cet endroit du forum cando, vous pouvez exposer et raconter aux autres membres vos expériences candaulistes et libertines déjà vécues, vos histoires et récits sur le candaulisme et vos petites anecdotes libertines de couples coquins.
#2171831
Et voilà la suite, la longue journée de samedi...

Je ne sais plus si je l'ai dit auparavant mais je bosse le samedi, en l’occurrence seulement jusqu'à midi le week-end dernier, ma copine et son amant non par contre. Je me suis donc levé à 6h, douché-habillé-café et je suis parti en laissant l'amant endormi sur le clic-clac et ma chérie dans mon lit.
Bon tenant compte de la soirée de la veille je ne savais pas à quoi m'attendre en rentrant à midi, je me suis fait pas mal de films sur le chemin du retour, pour finalement retrouver l'amant toujours endormi et ma copine éveillée regardant une série dans la mezzanine. Il faut croire qu'elle m'attendait pour passer à l'action, à peine me suis-je assis sur le lit qu'elle s'est levée, portant un magnifique string rouge assorti à son soutien-gorge, puis est descendue s'allonger dans le clic-clac. L'amant ne réagissant pas et elle n'osant pas faire le premier pas, elle s'est enroulée dans le duvet de manière à le réveiller à cause du mouvement. Mission réussie mais comme il avait du mal à émerger et que la position pour les observer était inconfortable je me suis mis sur l'ordi pour patienter. Je n'ai quasiment pas entendu de bruit durant les minutes qui suivirent si ce n'est le duvet qui bougeait de temps à autre mais rien de suspicieux, c'est le bruit d'ouverture d'un préservatif qui a attiré mon attention, je ne m'attendais pas à cela si vite !

En penchant à nouveau la tête j'ai vu ma copine entièrement nue sur le lit avec les jambes écartées tandis que lui était à genoux à côté en train de se masturber avant d'enfiler sa capote. Puis il l'a pénétré en se recouvrant avec le duvet, je n'y voyait plus rien si ce n'est les longs cheveux de ma chérie dépasser sur l'oreiller, c'est parfait pour imaginer les choses les plus salaces. lol Il y est allé lentement pendant de longues minutes, j'avais presque envie d'arrêter de mater au bout d'un moment, puis il a accéléré le mouvement pour s'arrêter brusquement. Je pensais qu'il avait joui mais il a voulu éviter cela justement. Il s'est ensuite retiré pour la mettre sur le ventre, elle s'est laissé faire comme d'habitude. Rebelote il l'a pénétré très lentement avant d'augmenter le rythme et de s'arrêter au bon moment.
Il lui a ensuite demandé de se mettre à 4 pattes et a commencé à être plus brusque avec elle. Il y était allé crescendo depuis notre première rencontre et il parait clair qu'il n'y avait plus tellement de tabous en ce qui le concerne à ce moment-là. Il l'a baisé de manière assez bestiale, faisant claquer les fesses de ma copine à chaque pénétration et en lui tenant les cheveux, puis en les tirant. Il lui parlait en même temps, il a commencé par des "tu aime", "t'aimes ça" auxquels elle ne répondait pas, puis "il est pas là ton mec" "il sait ce qu'on fait quand il est pas là ?", je crois qu'il ne savait pas quelle heure il était et que j'étais à peine 3 mètres au-dessus d'eux.
Du coup ça m'a un peu bloqué, j'étais dans une situation où je pouvais les rejoindre à tout moment et je suis passé dans celle où le mec se lâchait plus que jamais en pensant que j'étais absent, et je ne voulais pas briser cet élan. Et puis finalement à force de se faire insistant à répéter les mêmes choses elle a répondu que j'étais dans mon lit, et ça l'a complètement stoppé en effet, il s'est retiré pour regarder l'heure sur son portable. Inutile de préciser qu'à ce moment là j’avais une trique d'enfer et que j'espérais soit qu'ils finissent vite soit que l'un d'eux m'invite à participer. Je me suis assis sur mon lit pour enlever mes chaussures et commencer à me déshabiller.
Quand j'ai regardé à nouveau, elle avait gardé la même position mais lui était debout à côté du lit pour continuer de la prendre en levrette, les mains sur ses hanches pour contrôler la pénétration à sa guise. Ma copine a fini par fatiguer comme toujours quand elle se repose sur ses bras, elle a donc attrapé tout les oreillers pour les placer sous son ventre et s'est reposée sur les coudes. Il a éjaculé dans un râle non contenu et est resté en elle un long moment, faisant des mouvements très lents qui plaisaient beaucoup à ma chérie. J'étais comme un fou à attendre de pouvoir prendre mon tour mais j'ai dû prendre mon mal en patience.
Et puis il s'est enfin retiré pour aller se doucher, ma copine m'a rejoint immédiatement sans se revêtir. J'étais assis sur le lit quand elle m'a demandé ce que je voulais faire, je lui ai demandé de se retourner et je l'ai prise debout contre la balustrade. C'est quand elle m'a demandé de ne pas jouir en elle que je me suis dit qu'il fallait quand même faire les choses bien, j'ai enfilé une capote et on a fini au lit juste avant que l'amant ne libère la salle de bains. Je sais qu'elle rêvait d'y aller mais je l'ai devancé et suis parti reprendre une douche bien méritée, j'ai croisé le mec en boxer sur le chemin.
J'ai pris mon temps sous la douche, peut-être un quart d'heure, et je suis sorti ouvrir les volets et fenêtres. Je n'ai pas tilté de suite mais l'amant n'était pas dans la pièce, c'est en remettant le clic-clac en position canapé que j'ai vu que son sac était encore là. J'ai donc monté les marches de la mezzanine sans savoir s'il était parti ou bien si j'allais le trouver là, et en effet il remettait le couvert avec ma copine qui en était à la troisième relation de la journée, pas même la moitié du compte finale pour tout dire...
Je suis donc redescendu faire à manger, c'était excitant mais j'avais déjà tiré mon coup quelques minutes plus tôt et je m'étais douché entre temps donc je n'avais pas plus envie que cela de recommencer sur le moment. Ils n'ont pas été très longs et elle a finalement obtenu le droit de se doucher. :D

S'en est suivi une pause de 3h durant laquelle l'amant s'est éclipsé non sans avoir laissé son sac chez moi, nous en avons profité pour manger et faire des courses. En discutant elle m'a avoué lui avoir révélé que c'était leur dernière fois, qu'elle ne voulait pas de relation durable, parce qu'il l'avait invité à la rejoindre durant les vacances qu'il allait prendre la semaine suivante. Elle pense qu'il l'a peut-être mal pris et qu'il est parti pour cette raison. De nouveau nous étions dans le flou concernant son éventuel retour, enfin surtout elle parce que j'étais persuadé qu'il n'avait pas oublié son sac par hasard...

16h passé, ça sonne, c'est lui. Il a ramené des bières, sympa, m'en propose une que j'accepte, en ouvre une autre et la bois en 3 gorgées à peine. Je le sens toujours un peu gêné par ma présence et je le suis aussi par la sienne d'ailleurs, mais il prend son courage à deux mains et me propose de faire "un truc à 3" avec ma copine. Je demande à cette dernière de s'habiller aussi provocatrice que possible, je refais le lit et je baisse les volets. elle ne tarde pas à redescendre avec des bas nylon noirs, son string et soutif rouges. Elle s'agenouille sur le lit entre nous 2 pour nous masturber bien que nous ne soyons pas encore nus, et comme d'habitude c'est lui qui a pris l'initiative de se déshabiller en premier pour se placer derrière elle et lui faire un cuni. Je l'ai fait à mon tour et me suis placé devant pour me faire suce, ça a duré un moment puis elle mettait plusieurs fois sa main derrière vers son amant, je me suis demandé ce qu'il se passait. La 3e ou 4e fois elle s'est arrêtée, retournée et lui a demandé ce qu'il faisait, là il nous a demandé si on avait déjà essayé la double pénétration. J'ai compris qu'il savait qu'il n'avait plus rien à perdre et qu'il avait essayé d'introduire un doigt dans l'anus de ma copine. Je la devance et répond que non avant de demander à ma chérie si elle voulait essayer, elle me dit qu'elle veut bien mais que ça ne passera pas. On la sent très sceptique mais personne ne veut abandonner à ce stade...
Je m'allonge donc, elle me chevauche, et l'amant se place derrière. Durant 2 minutes je crois que je l'ai vu faire toutes les expressions de douleur possible et on a dû abandonner. Au moment ou elle allait se libérer il lui a demandé d'attendre et j'ai senti que que le mec essayait de lui pénétrer le vagi. Il a réussi non sans mal mais ce n'était agréable pour personne, lui était dans une position inconfortable, elle ne ressentait pas plus de plaisir que cela et moi j'étais coincé sous eux en sentant le pénis de l'amant frotter le mien, on a vite abandonné une fois de plus.
Quand elle a pu se dégager il l'a prise en levrette, puis ce fût mon tour. Au début il s'est allongé à côté puis il s'est rapproché de plus en plus jusqu'à ce que son pénis touche les seins de ma copine. J'ai donc continué tout en éloignant mon buste, et puis il l'a chevauché devant moi, présentant son sexe au niveau du visage alors que j'essayais tant bien que mal de ne pas me retrouver sur lui. Au début il lui tenait les bras tout en donnant des coups de rein pour lui pénétrer la bouche je suppose, puis il les a lâché pour pouvoir se masturber et envoyer la purée sur son visage. J'étais beaucoup trop chaud pour changer de position donc bouclé l'affaire en oubliant le fait qu'il y avait la semence de quelqu'un d'autre à quelques centimètres de moi, je voyais bien que ma copine rêvait de se doucher mais elle na rien dit jusqu'à ce que je la libère. Elle a d'ailleurs dû utiliser l'évier de la cuisine puisque ml'amant avait filé sous la douche en premier. Même pas 17h et déjà 5 relations...

La suite a été plus calme, nous avons bu les bières restantes, regardé la télé, surfé sur le net, mangé, etc... et l'amant à proposé d'aller en boite retrouver son pote black alias l'amant B dans la nuit. Bien que ma copine ne soit pas fan de lui elle a accepté de sortir devant l'insistance de l'amant A. Bon nous avions toujours 4 bonnes heures à tuer...

Ma copine était montée dans la mezzanine avec son ordi depuis un moment, pour être tranquille je pense parce qu'elle avait été mise à contribution une bonne partie de la journée, quand l'amant m'a demandé si cela me dérangeait s'il utilisait mon lit. J'ai répondu que non, il a emporté la boite de capotes et est monté la rejoindre. Rien à relater de cette relation si ce n'est que mon lit a grincé sur la fin pour la toute première fois je pense, pour ma part j'étais fatigué et je regardais Roland-Garros pour récupérer tranquillement.

Et puis vers 20h l'amant sort acheter à boire, il reviendra avec du rhum, du martini et des jus de fruits. On boit sans trop de modération pour être honnête et plus on boit plus on parle de cul. Chacun raconte des anecdotes et on rigole pas mal, il tente plusieurs fois de parler du fait que ma copine veuille terminer définitivement leur relation après ce week-end mais elle ne bronche pas.
Puis tout le monde se change pour sortir, ma copine avait mis une robe d'été et des converse initialement mais il lui a demandé de mettre quelque chose de plus sexy, elle est revenue en talons, mini jupe et le haut le plus court qu'elle avait, on aurait presque dit un soutien-gorge.
Arrive 22h, nous allons au bar de nuit / boite de nuit je ne sais même pas ce que c'est exactement. Le videur ne voulait pas laisser entrer l'amant qui était un peu trop ivre à son goût mais il lui a accordé le droit d'entrée en nous demandant de nous porter garants à son sujet. Rien à signaler à l'intérieur jusqu'à minuit je crois, l'amant a passé 90% de son temps au bar, moi j'ai alterné entre la banquette et la piste et ma copine y est resté presque tout du long par contre, elle avait plus d'endurance que nous. Elle s'est faite draguer par 2-3 mecs comme toujours, il n'y avait pas beaucoup de monde à cette heure-ci et on ne voyait qu'elle dans sa tenue échancrée.
Et puis l'amant black est arrivé avec un ami, il ont payé une bouteille de vodka qu'ils ont tenu à partager avec tout le monde et tout particulièrement vous-savez-qui. Tout le monde a dansé sauf l'amant A qui récupérait dans son coin, l'amant B et son ami black lui aussi on été un peu tactiles avec ma copine, tout en restant très courtois, ils lui prenaient les mains pour la faire danser de temps à autre, glissaient une main dans le dos tout au plus. Le pote de l'amant B est un peu plus bedonnant que son collègue, moins gâté et moins charmeur que son ami dirons-nous. Mes forces m'ayant abandonné je suis allé me rasseoir définitivement quand la boite commençait à être bondée, l'amant A avait trouvé une nouvelle cible et se rapprochait d'une autre fille. J'ai retrouvé ma copine bien plus tard près du fumoir, en pleine discussion avec les 2 gars, l'ami de l'amant B posant même une main sur les fesses de ma chérie à chaque fois qu'il se penchait à son oreille pour lui parler.
Je suis donc allé la voir pour lui demander si elle était OK pour partir, nous étions là depuis 3h nous avions fait le tour. Elle ne m'a pas répondu tout de suite elle a tourné la tête vers l'amant B pour lui faire un signe que je n'ai pas pu distinguer, moi étant encore inhibé d'alcool je lui ai demandé si elle voulait le ramener, elle a dit oui sans hésiter.
Nous sommes donc sortis de la boite à 5, j'ai eu assez de pitié pour récupérer l’amant A au passage alors qu'il aurait pu s'endormir là, et nous dirigions chez moi à pieds. Quasiment pas un mot sur le chemin, l'amant B chuchotait juste un peu avec son ami en arrière plan. Arrivés devant mon immeuble, je m'arrête avant d'ouvrir la porte en pensant que l'amant A et peut-être le pote de l'amant B voudraient nous dire au revoir, tout en sachant pertinemment qu'ils entreraient s'ils y étaient invités mais je ne voulais rien forcer et surtout pas mettre ma copine dans l'embarras. Personne ne bronchait, j'ai donc décidé de leur demandé d'attendre 2 minutes et suis monté chez moi avec ma chérie, je lui ai dit que tout les mecs allaient monter si on ne disait rien et elle m'a demandé si ça me dérangeait pour une dernière. C'est à ce moment précis que l'excitation a atteint son pic, je lui ai claqué les fesses et suis descendu ouvrir aux 3 gars avec grand plaisir...

Suite et fin (définitive ?) quand j'aurai le temps d'écrire. ;)
zagato1, hdd20, candau8 et 5 autres a liké
#2172722
Fin de l'aventure donc :

Donc il est environ 1h30 du matin, nous sommes 5 personnes chez moi : moi relativement sobre, ma copine relativement pompette, son amant "régulier" avec qu'elle voit toutefois pour la dernière fois et qui est pas mal ivre, le pote black de son amant qu'elle a rencontré 2 fois auparavant qui a bu quelques verres mais qui se tient bien ; et pour finir l'ami de ce dernier que personne d'autre ne connait, black bedonnant assez ivre et surement le plus gêné d'entre nous.
Tout le monde s'assoit à table à 3-4 mètres du clic-clac sauf ma chérie qui le transforme en lit avant de revenir vers nous, et pour la première fois c'est elle qui prend les choses en main, elle nous dit quelque chose du genre : "Pas de photo, pas de vidéos et ça reste discret entre nous. C'est juste un coup d'un soir rien de plus." Elle va ensuite s’asseoir sur le lit en attendant le premier courageux qui se lèvera, c'est l'amant A qui se lance en titubant. Il baisse son pantalon, son caleçon et saisi la main de ma copine pour l'approcher de son pénis. Elle s'exécute sans broncher mais il a du mal à bander, il fini par perdre patience et passe sa main derrière la nuque de celle-ci afin qu'elle lui fasse une fellation mais elle est dérangée par le fait qu'il ne bande toujours pas et il choisi de s'asseoir avec elle sur le lit pour lui caresser les jambes et le haut du corps. Cela dure bien 5 minutes, il la déshabille petit à petit jusqu’à ce qu'elle ne garde plus que ses bas et son string, baissé au niveau des cuisses cela dit.
Et puis l'amant B se lève, se positionne du côté opposé afin qu'elle soit au milieu, et commence à la doigter. Elle pousse vite des gémissements qui donnent la trique à tout le monde sauf à l'amant A je pense puisqu’il se contentait toujours de lui caresser les seins. Là, l'amant B la retourne, lui écarte les fesses et lui met quelques coups de langue, son pote que que vais appeler amant C les rejoint à côté du lit pour ne rien rater du spectacle. En 10 ou 20 secondes tout le monde s'est mis à se déshabiller : l'amant a d'abord enlevé le string de ma chérie avant d'enlever son propre t-shirt, l'amant B s'est mis complètement à nu et l’amant C a juste enlevé son jean pour être en t-shirt -boxer-chaussettes si ma mémoire et bonne, le parfait trio tue l'amour. :D
L'amant B a enfilé une capote et a commencé à la pénétrer, je me suis donc rapproché à mon tour pour mieux voir. Elle était allongée sur le ventre la tête dans l'oreiller, une position qui ne convenait pas à l’amant A qui ne pouvait rien faire d'autre que de mater, il essaye donc de la relever mais l'amant B devient tellement brutal qu'il n'y a rien à faire ses coups de reins la clouent au lit. L'amant C se débride et passe la main dans son boxer pour se masturber, alors que l'amant A probablement déçu par le fait d'être inactif va chercher son smartphone pour mettre de la musique, nous avons droit à une compilation de rap des dernières années avec le volume à fond, pourquoi pas ça fait très "ghetto gangbang".
Je ne sais pas si c'est l'alcool ou quoi mais l'amant B est interminable, tout le monde à envie de participer et commence à perdre patience mais personne n'ose lui dire de changer de position ou de laisser son tour. On a bien cru 3 ou 4 fois qu'il éjaculait mais il repartait de plus belle à tous les coups. C'est elle qui nous a sauvé de l'ennui en se dégageant et se retournant, il l'a immédiatement pénétré en missionnaire mais au moins le visage de ma copine était dégagé. L'amant A qui ne bandait toujours pas lui a introduit un doit dans la bouche, le bougeant d'une joue à l'autre un peu comme s'il y avait un hameçon, drôle de délire. Et puis enfin l'amant B a bouclé son affaire et s'est écarté.
L'amant A a immédiatement pris le relais, tentant en vain une pénétration avant d'abandonner pour la chevaucher au niveau des seins et essayer de se masturber en les serrant contre son pénis. La voie était libre mais personne d'autre ne bougeait, l’amant C se caressait toujours dans son coin debout à côté du lit. J'aurais bien attendu encore qu'il y ait plus d'action mais je me suis dit qu'il fallait intervenir, d'autant que je voyais bien que ma copine n'avait pas tellement envie de l'aider. J'ai donc mis un préservatif et ait commencé à la pénétrer en missionnaire en gênant volontairement l’amant A pour qu'il s'écarte, puis quand il a lâché l'affaire je l'ai mise à 4 pattes face à l'amant C surpris. Elle n'a pas réagi elle attendait que ce soit lui qui fasse le premier pas, pour ma part je la baisais comme si nous étions seuls jusqu'au moment où il a eu le courage d'enlever son t-shirt et baisser son boxer. J'ai décidé de me retirer et de m'écarter pour ne pas finir trop vite et ne plus profiter de la soirée, c'est l’amant A qui a pris ma place et qui je crois a réussi à la pénétrer (mais sans capote ce qui lui a valu une remontrance le lendemain parce que dans l'action personne n'y a fait attention).
L'amant A ayant eu peu de mal à cause de l'alcool, il se retire au bout d'un moment et s'allonge à côté, je crois que même aujourd'hui personne ne sait s'il a réussi à bander assez pour la pénétrer. Se retrouvant seul en action, l'amant C passe à son derrière elle, il osait à peine la toucher ça changeait pas mal de son pote, c'est elle qui devait donner le rythme.

Alors que je regardais l'heure sur mon smartphone, j'ai eu l'irrésistible envie d'immortaliser le moment et de prendre non pas une photo mais une vidéo. J'ai demandé oralement l'autorisation à ma chérie qui ne m'a pas répondu, ce qui pour elle signifie oui même si ça l'embête. Je me suis donc permis de les filmer pendant une bonne minute sans dévoiler leurs visages, cependant n'y connaissant rien en édition vidéo je veux me contenter de poster des screenshots découpés de manière à en dévoiler le moins possible :
b794837ce6b1bc9b94b834c20ed2384c.png

f4ae4db76530a837cf704934e0e9e96c.png

Je suis allé ranger le téléphone dans ma table de chevet dans la mezzanine des fois que ma copine change d'avis par la suite et décide d'effacer tout ceci, même si elle le pouvait toujours bien entendu, et j'ai décidé de rester regarder en m'asseyant sur la marche la plus haute d'où j'avais une vue imprenable sur son dos cambré. L'amant A était toujours autour, se faisant insistant à régulièrement tenter ce qu'il pouvait pour avoir une érection : il lui caressait les seins, mettait un doigt dans sa bouche, lui mettait la main sur son pénis pour qu'elle l'aide, ...
Quand l'amant B est revenu au lit il a écarté indirectement l'amant A, s'est assis jambes écartées invitant ma copine à le sucer pendant que son ami continuait ce qu'il avait commencé. Il a même attrapé les cheveux de ma chérie dans sa main pour lui forcer le mouvement, ce qui je pense a contribué à débrider l’amant C . L'amant A un poil relou était hors du paysage, je ne sais où je ne pouvait pas le voir d'où j'étais, et moi le petit ami "disparu", les 2 potes blacks avaient donc carte blanche avec la coquine en demande... pour moi c'était le moment le plus excitant du week-end ! L'amant B la tenait fermement par les cheveux lui imposant son rythme tandis que l'amant C se prenait enfin au jeu et la tenait par les hanches. Pas de coup de rein dévastateur de sa part mais il prenait son temps et nul doute que ma chérie appréciait. Et puis il a joui et s'est retiré, et l'amant B s'est mis debout sur le lit pour éjaculer sur le cou et les seins de ma copine, impossible de dire combien de temps cela a duré tant les souvenirs de ce moment de la soirée sont flous.
Toujours est-il qu'elle s'est éclipsée dans la salle de bain et que les 2 potes black se sont couchés dans le clic-clac non avant avoir longuement vérifié qu'il n'y avait pas de semence sur les draps. lol Je me suis couché nu dans mon lit en attendant le retour de ma dulcinée et j'ai dû m'endormir brièvement ou du moins rêvasser un moment, et c'est l'amant A qui m'a fait reprendre mes esprits en m'écartant du bras ! Il était sur ma copine dans mon lit à quelques centimètres de moi et apparemment je prenais trop de place, ne bandant plus du tout à cette heure avancée je me suis écarté petit à petit jusqu'à tomber du lit. Rien à voir mais je me suis rappelé de boire de l'eau pour ne pas avoir mal au crâne le lendemain et je suis donc descendu dans la cuisine avant d'être trop fatigué pour le faire, j'ai descendu une demie bouteille, suis passé aux toilettes et suis remonté avec le restant d'eau.
Le mec était pas mal imbibé et ma chérie était ouverte à tout arrivé à ce stade, donc j'ai voulu m'assurer qu'il avait une capote, je me suis donc couché à leur côtés et j'ai glissé lentement ma main jusqu'au clitoris de ma belle afin d'avoir une vue dégagée. Lui n'a pas apprécié et a écarté mon bras d'un geste d'humeur mais au moins j'étais rassuré. Leur coït a duré des plombes, il avait du mal à finir et/ou à bander, il avait pas mal d'alcool dans le sang et la fatigue se faisait sentir de plus en plus. Il tentait quelques accélérations de temps à autre mais le plus souvent le rythme était lent, très lent même et il était complètement affalé sur elle, c'est limite s'il n'allait pas s'endormir à tout moment. Ma chérie devait commencé à en avoir marre, elle aussi bougeait de moins en moins, jusqu’au moment où elle a tourné la tête vers moi. La situation l'excite beaucoup et l'a complètement revigoré, elle s'est mise à imposer son rythme en bougeant son bassin de plus en plus vite tout en me regardant dans les yeux et en se mordillant la lèvre inférieure. Elle ne m'a pas lâché du regarde sauf pour fermer les yeux de plaisir 2 ou 3 fois, lui continuait d'en faire en moins en moins et il a fallu qu'il débande pour qu'elle s'aperçoive que c'était terminé et qu'il avait bien éjaculé.
Mon tour était arrivé mais pas de suite, elle a dû le pousser pour se dégager de sa présence tellement le mec comatait, et petit soucis, il avait encore la capote pleine de sperme sur sa verge et nous ne voulions pas prendre le risque de le laisser comme cela et d'en retrouver dans le lit. Les mouchoirs étaient au milieu du clic-clac entre les 2 blacks qui devaient dormir puisque la musique s'était arrêtée depuis un moment, elle a enlevé la capote qu'elle a ensuite noué et m'a regardé pour savoir que faire. Excité comme jamais je lui ai dit "ben suce !" en imaginant toutefois devoir descendre récupérer la boite de mouchoirs mais à ma grande surprise elle s'est exécutée ! Bon c'était loin d'être sensuel comme dans les films pornos, le mec dormait à poings fermés, avait une demi-molle avec un peu de semence sur le gland, et elle a récupéré les restant d'une simple et brève succion avant d'engloutir le reste de la bouteille d'eau pour se rincer la bouche.
Je l'ai ensuite prise en levrette debout à côté du lit, la faisant se pencher en plaçant ses mains de part et d'autre de son amant endormi. Je lui ai chuchoté une question qui me taraudait, à savoir s'il allait lui manquer et elle m'a répondu "plus maintenant". J'ai donc pu éjaculer sereinement, lui faisant lécher le reste n lui demandant de ne pas faire de jaloux, et nous nous sommes endormis dans mon lit en ayant pris soin de mettre l'amant A par terre sur une grosse couverture...

Dimanche matin quand je me suis réveillé vers 9 heures tout le monde était encore là, j'ai fait un peu de bruit en allant aux toilettes et en ouvrant volets et fenêtres pour que personne ne s'éternise, et suis remonté me coucher. L'amant C a filé quelques minutes plus tard, puis l’amant A qui a eu beaucoup de mal à émerger mais qui était trop dans le coaltar pour tenter quoi que ce soit. Restait l'amant B qui traînait au lit en consultant son smartphone, je ne voulais pas descendre et rendre les choses bizarres donc j'en ai fait de même dans mon lit. 2 bonnes heures plus tard quand ma copine s'est réveillée il était toujours là, et je me doutais bien que ce n'était pas pour profiter d'un petit-déj' gratuit... J'ai donc précisé à ma chérie que je pensais que quelqu'un l'attendait si elle avait toujours la forme et elle a soupiré en guise de réponse. Elle aussi avait le cerveau en confiture ce matin.
Je l'ai laissé descendre seule et ai attendu bien sagement, j'ai entendu la douche s'allumer, puis frapper à la porte de la salle de bains, la douche s'arrêter, la porte s'ouvrir, se refermer et le jet se relancer au bout de quelques secondes. J'en ai déduit qu'elle avait filé directement se laver et qu'il avait été toquer à la porte pour avoir un cadeau d'adieu, j'ai voulu en avoir le cœur net en me levant et c'était bien le cas il n'y avait plus personne dans la pièce de vie. Quant à moi j'en ai profité pour me masturber dans son string qu'elle avait gentiment oublié, en regardant la vidéo enregistrée la veille pour me stimuler. 8-) L'amant B est sorti avant que je n'éjacule, me causant une frayeur, a pris ses affaires et s'en est allé.

C'est ainsi que se termine cette parenthèse enchantée, comme je l'ai déjà dit elle ne veut pas de relation suivie par manque d'affinités et aussi de peur que cela ne s'ébruite, c'était donc en théorie la dernière fois que nous voyons ces hommes dans ce cadre-là. Cette expérience fût excitante au possible pour nous 2 et cette a décuplé notre libido ainsi que notre ouverture l'un à l'autre, seul l'avenir nous dira si nous recommenceront tôt ou tard...
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
cristian70241, requiem67, Noste et 9 autres a liké
#2183420
Un mois déjà... comme prévu il ne s'est rien passé depuis, ni elle ni moi ne tenions à avoir de relation suivie avec les amants évoqués, ni même spécialement de relation candauliste tout court.
Seulement voilà, il fait beau, il fait chaud, elle est en vacances, moi bientôt, et tout ces souvenirs nous excitent plus que jamais. On a pas mal discuté de renouveler l'expérience mais le problème vient du côté des prétendants : elle ne veut surtout pas faire appel à un ami à elle et c'est pareil de mon côté, nous voulons vraiment que notre sphère intime reste en dehors de ça pour le moment.
Alors on a pensé tout d'abord à aborder un inconnu en boîte un soir, faisable mais compliqué. Et puis en cherchant et en discutant du fait qu'un de mes fantasme était de la prêter à des hommes mûrs, elle a trouvé le candidat idéal.
Un ancien patron à elle du temps où elle était saisonnière qui la draguait lourdement. Un malgache bien bâti, assez gras tout en étant baraqué avec des épaules carrées, au moins 100 kg pour 1m75 dirais-je, rugbyman, la cinquantaine tout juste. Il est divorcé de longue date si ça n'a pas changé et il drague ouvertement toutes les minettes qui bossent pour lui. Elle sait où le trouver puisqu’il fréquente le même bar chaque weekend, à tel point que je l'ai croisé une fois et qu'elle me l'avait même présenté.
Alors pour "l’attraper"rien de plus facile, elle pense qu'il lui suffirait de le croiser, de le laisser lui offrir un verre et de faire la conversation afin que cela tourne inévitablement à la drague. Ce qui inquiète plus ma copine c'est la discrétion, c'est un petit bar de quartier je ne m'en fais pas trop pour cela mais parait-il qu'il a une grande gueule. En ce qui me concerne c'est plutôt la réaction du mec si elle lui dit qu'elle est d'accord pour une relation mais en ma présence, j'ai peur qu'une fois que tout soit clair il ne la détourne pour lui tout seul en l’emmenant chez lui ou ailleurs, .et la connaissant une fois soumise elle a dit mal à dire non...
M'enfin rien de fait encore, on ira voir le match ensemble tout à l'heure et on aura tout le temps d'en reparler, on va peut-être attendre que l'effet coupe du monde se tasse avant de s'afficher en public avec d'autres hommes. ;)
candau8, requiem67, nacra29 et 2 autres a liké
#2189037
La mise à jour deux semaines plus tard... alors elle est bien passée plusieurs fois devant le fameux bar mais n'a jamais aperçu son ancien patron et était de toute manière plus stressée qu'excitée à l'idée d'engager un flirt avec lui donc on a laissé tomber l'idée bien évidemment.

Mais ce ne fut que partie remise puisqu'elle restait déterminée à s'amuser durant ses vacances et qu'elle est chaude comme la braise depuis qu'on a parlé de remettre le couvert. Les occasions de se faire draguer n'ont pas manqué entre les matchs de coupe du monde, le tour de France, le 14 juillet, ... et c'est durant le bal des pompiers qu'elle a rencontré un pompier volontaire charmant qui s'occupait de l'entrée. Nous étions avec des amis respectifs, c'était assez grand et je l'ai perdu de vue pendant une bonne heure donc je n'ai pas pu assister à la scène le soir-même mais elle m'a dit après coup qu'il avant la quarantaine, bien bronzé, assez musclé, et surtout qu'ils avaient échangé leurs numéros. Ils ont ensuite échangé par sms tout le weekend, elle me montrait tout et me demandait parfois que répondre pour faire mouche, jusqu'au moment fatidique où elle allait lui avouer qu'elle avait un copain et que l'idée était de faire un plan à 3, pas forcément facile de faire passer la pilule. Elle a été cash comme je lui ai conseillé, il a fait le mort pendant 24h après avoir reçu le sms, mais il a finalement répondu favorablement à la proposition en précisant toutefois qu'il ne s'engageait à rien puisqu'il ne m'avait jamais rencontré.

Le rendez-vous fut pris en début de semaine, nous avions d'abord évoqué le weekend et puis finalement lundi soir il a proposé de passer dès le lendemain. Je bossais toute la semaine et nous ne voulions rien de romantique donc l'heure convenue a été après 22h afin de sauter l'étape du verre d'alcool ou des discussions parfois gênantes autour d'une table.
Ma copine s'est habillée comme je l'aime, bas résilles, string ficelle et soutien-gorge, tout en noir. Elle a enfilé une robe de chambre par-dessus en attendant. Elle était tellement désirable que je suis monté sur mon lit dans la mezzanine pour surfer sur internet afin de ne pas craquer. Il est arrivé un peu avant 23 heures avec un bouquet de fleurs, grande première ! Je suis descendu le saluer pendant qu'elle préparait un vase et je l'ai senti tellement gêné que je me suis dit que l'histoire pouvait capoter à tout moment. Il était à peine à l’intérieur de l'appartement quand elle est revenue, la porte encore ouverte, se demandant encore s'il n’allait pas changer d'avis et repartir, je leur ai donc dit que je les laissais afin de faciliter le premier contact, et suis remonté sur mon lit.
Ils ont discuté à voix basse 1 minute ou 2, puis elle l'a entraîné vers le clic-clac, toujours au milieu du salon avec une vue imprenable de là où j'étais. Il ne me cherchait pas du regard, tant mieux j'ai donc pu profiter de la vue à partir du moment où elle a attrapé sa main pour la poser sur la ceinture de sa robe de chambre, ceinture qu'il n'eut aucun mal à défaire pour lui ôter son vêtement et la découvrir avec surprise à moitié nue. Il s'est instantanément déshabillé complètement, pas peu fier de son corps et de la taille de son engin je pense, et comme elle était assise sur le lit face à lui elle a tout de suite commencé par une fellation.
Il est resté un moment à fixer devant lui, n'osant intervenir, les mains posées derrière la tête, avant de caresser les cheveux de ma chérie, puis de les tenir en lui imposant un mouvement de va-et-viens plus important. C'est elle qui y a mis fin en s'extirpant pour pouvoir respirer, avant de s'allonger sur le lit. Il a fait de même en l'embrassant sur le cou, la poitrine, tout en lui enlevant son soutif, puis il est vite descendu jusqu'à son string et a commencé un cuni. D'où j'étais je ne saurais dire s'il avait écarté son string ou bien s'il le léchait mais en tout cas il ne lui a pas retiré.
Elle prenait du plaisir et respirait de plus en plus fort, et dès le premier gémissement il a arrêté ce qu'il faisait et elle a elle même enlevé le string en se retournant et se mettant à 4 pattes dans une pose suggestive.
Il lui a attrapé et malaxé les fesses en se masturbant quelques secondes avant de mettre une capote, et il l'a pénétré. Nous étions à peine 10 ou 15 minutes après qu'il ait sonné, comme quoi le plus indécis s'est avéré être le plus rapide en action. Elle a gémit à moitié de douleur à moitié de plaisir sur la première pénétration et lui a demandé d'y aller doucement, et il s'est exécuté en effectuant des mouvement très lents au départ, puis de plus en plus vite allant jusqu'à lui claquer les fesses toutes les secondes avec ses coups de reins. Elle continuait de gémir régulièrement, je ne l'avais jamais vu prendre autant de plaisir avec un amant, quant à moi j'étais aux anges et je me délectais du spectacle.
Ils sont resté un moment dans cette position et je ne sais pas s'il a éjaculé ou pas mais ils ont fini par s'allonger sur le lit l'un à côté de l'autre au bout de quelques minutes, j'en ai fait de même pour ne pas que nos regards se croisent. Ils discutaient à voix basse, je distinguais quelques mots par-ci par-là sans pouvoir comprendre de phrase, et puis la lumière s'est éteinte, l'obscurité m'empêchant d'y voir quoi que ce soit au début.

J'ai vaguement entendu "pipe à mon mec" et ma copine est montée me rejoindre, le pompier était nu dans le clic-clac et n'avait manifestement pas l'intention de partir de suite. Elle s'est allongée sous les draps, je me suis déshabillé avant d'en faire de même, et là elle s'est mise à me sucer sans dire un mot. J'était déjà en état d'excitation extrême et j'ai remarqué qu'elle aussi en introduisant deux doigts dans son vagin, j'ai donc attrapé la boite de capotes et ai pénétré ma chérie en missionnaire. Ce fut court mais intense, et elle n'a pas manqué de m'en remercier.

La suite la prochaine fois... ;)
#2189805
Waouh vraiment torride , ce de sacrée aventure et quelle feeling avec ta femme , une vraie complicité
Comment j'aimerais bien faire l'amour à ta femme aussi, de plus je rentre dans vos critères on se connait pas lol
#2189838
On rentre de la plage, mademoiselle est partie s'allonger alors j'en profite pour raconter la suite...

Nous étions donc dans mon lit à reprendre notre respiration après avoir fait l'amour quand elle m'a dit qu'elle redescendait rejoindre le pompier. Il faisait très sombre donc je lui ai demandé d'allumer la veille de la télé qui éclaire légèrement toute la pièce mine de rien, elle s'est exécuté avant de se faufiler sous les draps du clic-clac.
La forme du drap suggérait qu'elle avait commencé directement par le masturber. Il était allongé sur le dos, les mains derrière la tête posée sur les 2 seuls oreillers, le drap au niveau du torse, tandis qu'elle était de profil, son bras droit servant à reposer sa tête et le gauche tenant le pénis de son amant. Il n'a pas bougé d'un pouce jusqu'au moment où la fatigue a fait stopper ma copine, là il s'est levé pour mettre une capote. Il s'est ensuite penché sur elle afin de l’attraper par la taille et la tirer jusqu’au bord du lit, elle était désormais allongée sur le dos. Il l'a pénétré et a eu bien du mal à tenir un rythme régulier au début, le lit étant un peu bas il essayait parfois de soulever ma chérie par les hanches et il s'abaissait parfois de lui-même en fléchissant les genoux. C'est elle qui a eu l'idée d'attraper les oreillers pour les placers sous ses fesses et c'est à partir de ce moment qu'ils ont pu passer aux choses sérieuses. Elle s'est remise à gémir bruyamment comme parfois quand on fait l'amour seuls, et comme jamais avec un amant !
Et puis au bout de quelques minutes il s'est allongé sur elle dans le but d'éjaculer. Voyant qu'elle lui était entièrement soumise et ayant peut-être fait abstraction de ma présence, il s'est mis à lui parler : "tu aimes ça ?", "il faudra qu'on remette ça", et d'autres questions que je n'ai pas pu décrypter. Elle qui n'aime pas trop le blabla au lit lui répondait pourtant "oui" à chaque fois et je me suis demandé si nous n'avions pas trouvé un amant régulier...
Il a fini son affaire dans un long soupir accompagné de plusieurs "oh putain", est allé quelques minutes dans la salle de bain, s'est rhabillé. Quand il est revenu, il a embrassé ma copine, lui a demandé de me remercier, et s'en est allé sans demander son reste.
Elle m'a donc rejoint, s'est allongée sur mon épaule et m'a effectivement remercié du cadeau. Ils sont en contacts depuis lors et il devrait même repasser mardi soir si tout va bien.
nacra29, Monsieur, claire95 et 4 autres a liké
#2190705
Il est parti à 5h ce matin quelle endurance !
Pour être sûr de ne pas louper le réveil je ne vais pas me recoucher du coup ça me donne le temps de raconter avant d'aller au boulot. Ma copine dort en bas dans le clic-clac je crois qu'elle est trop fatiguée pour ne serait-ce que monter les marches. :x

Alors il est arrivé à 23h comme la dernière fois je crois, on s'est installé à 3 sur le clic-clac directement, finissant de regarder la série qu'on avait lancé. Elle était bien évidemment en tenue : bas nylon, maillot de bain rouge tellement fin qu'elle n'a jamais osé le mettre pour aller à la plage, facile à enlever en défaisant un noeud, et une mini jupe style écolière noire et blanche à carreaux, bref excitante à souhait. Il n'a rien entrepris durant la série, et une fois finie il a proposé de passer un porno. Bizarrement nous n'avions pas pensé à ça les fois précédentes mais c'est vrai que c'est un bon moyen de briser la glace. L'ordi était branché sur la télé, c'est lui qui s'est occupé du choix, il a lancé quelque chose au hasard selon ses dires mais c'est tellement bien fait qu'il a trouvé une partie à 3 dans une chambre d'hôtel entre 1 femme et 2 hommes.
Alors qu'il semble plus intéressé par la télé, je décide de lancer les hostilités et de caresser le corps de ma chérie de long en large, puis de l'embrasser, et c'est peu après ce moment qu'il a enfin pris l'initiative de poser sa main sur la cuisse de ma copine. Et puis une chose en amenant une autre il s'est vite retrouvé la main à l'intérieur du bas de maillot, je m'en suis rendu compte en m'y dirigeant moi aussi. Après quelques minutes de caresses et doigtage torride, je me suis levé pour me déshabiller et il en a profité pour enlever le maillot de ma chérie, ne lui laissant que sa jupe et ses bas nylon, et s'est mis en caleçon à son tour.
A la télé, la femme suçait les 2 mecs en même temps, un pénis dans chaque main, ça lui a donné des idées puisqu'il a sorti le sien et l'a présenté à ma copine qui m' abandonné pour s'en occuper. Et puis comme il n'avait pas l'air disposé à la libérer je me suis placé derrière elle pour lui faire un cuni, et peu après la pénétrer. L'amant se lève à son tour pour prendre un préservatif, il l'ouvre et laisse à ma copine le soin de lui enfiler. Elle tourne ensuite à 180 degrés et se met à me masturber, j'ai encore la capote sur moi et elle n'apprécie pas trop le goût en bouche. Il la pénètre à son tour en utilisant la jupe retroussée et remontée au niveau du ventre comme accroche, et accélère vite le rythme. Elle prend du plaisir, ferme les yeux, ouvre grand la bouche et ne s'occupe plus du tout de moi... jusqu'à ce qu'il envoie la sauce. Il s'est éclipsé dans la salle de bain, nous laissant là presque par surprise, ma chérie ne sachant trop que faire s'est allongée et a commencé à s'intéresserait porno qui passait toujours, je crois qu'à ce moment un homme prenait la femme en missionnaire pendant que le 2e se masturbait au dessus de son visage. Toute cette scène ma redonné un coup de fouet et j'ai écarté les cuisses de ma femme qui n'attendait en fait que cela, je ne l'ai pas pénétré de suite j'ai préféré jouer avec ses lèvres vaginales en y frottant mon pénis. Elle me regardait dans les yeux en mordillant son index, l'air de me supplier de la prendre mais je profitais de la situation. :D

Malheureusement je vais devoir aller bosser donc la suite quand j'aurai le temps !
claire95, nousdeux00, requiem67 et 3 autres a liké
#2194321
J'aurais dû m'y prendre plus tôt pour finir de raconter au lieu de remettre ça à plus tard à chaque fois, j'ai oublié pas mal de détails maintenant qu'il est revenu ce mercredi et repassera samedi soir... en passe de devenir un amant régulier ?
En tout cas cela se passe très bien, il est courtois et respectueux et il envoie ma copine au septième ciel !

Alors pour conclure ce que j'avais commencé à raconter, il était donc dans la salle de bain pendant que ma chérie et moi faisions sauvagement l'amour, pas mal émoustillés par le plan à 3 et aussi par le prono à la télé. Puis ne le voyant toujours pas sortir je suis allé me coucher et me suis endormi sans en savoir plus. Par contre je me suis réveillé à 4h du matin au bruit de grincement du clic-clac, juste à temps pour les entendre terminer, malheureusement je n'y voyait rien le soleil n'était pas encore levé et la télé était désormais éteinte. Il s'en est allé dans la foulée car lui aussi travaillait
Ma copine m'a raconté qu'après mon départ il était revenu s'allonger dans le lit et qu'ils avaient regardé le porno jusqu’à la fin sans que rien ne se passe, puis qu'il avait entrepris de remettre le couvert en commençant par de longs préliminaires avant de la pénétrer durant plusieurs heures en levrette, missionnaire et cuillère pour finir à cause de la fatigue. Si je calcule bien ils ont dû commencer vers 1h pour finir à 4h, je ne l'avais encore jamais vu aussi épuisée après une partie de jambes en l'air quel dommage d'avoir raté ça.
Halohalo, Halohalo, candau8 et 4 autres a liké
#2194440
Ah ce n'est pas ma copine qui dira le contraire ! ;)

Ce qui nous amène donc à mercredi, il n'avait donné aucune nouvelle durant une semaine et puis d'un coup de nombreux messages pour demander s'il pouvait passer la nuit, pour dire à ma chérie qu'il avait envie d'elle, qu'il avait apprécié le plan à 3.
Il arrive donc en milieu de soirée, nous regardons un film comme toujours quand nous ne savons que faire en attendant. Il s’assied sur une chaise à côté du lit, ma copine s'allonge sur ce dernier et je prend place sur une chaise de l'autre côté ne voulant pas m'accaparer ma chérie et le mettre mal à l'aise. Je fait remarquer qu'elle ne s'est pas changée ce soir et elle se met en sous-vêtement en souriant, je la découvre ainsi en même temps que son amant, elle est sublime dans son ensemble noir. Elle attrape sa main pour l'inviter à la rejoindre, ils s'embrassent et se caressent allongés l'un à côté de l'autre, puis il se lève pour se déshabiller.
C'est à ce moment que je rejoins l'action, elle me prend à mon tour la main et je l'embrasse comme lui, à la différence que je la tire légèrement par les cheveux. Il revient très vite au lit et l'embrasse un peu où il peut, cou, seins, jambes, tout en insérant sa main dans le string de ma copine. Elle commence à prendre pas mal de plaisir et ne répond plus à mes baisers, je décide donc de m'écarter à mon tour pour me mettre à nu. Il se retrouve allongé sur elle pendant qu'elle le branle, toujours à s'embrasser, je m'assied sur le lit et prend un malin plaisir à les mater. Et puis il décide d'enfiler sa capote, elle enlève alors son soutif, son string et me les tend. Je les jette sur la chaise pour ne pas m'éloigner de l'action et me met à genoux presque contre elle pour qu'elle me masturbe à mon tour. Elle était allongée de profil pour me faire face mais il l'a allongé sur le dos pour pouvoir la pénétrer plus agréablement.
A partir de ce moment nous nous sommes relayé une bonne heure, il lui faisait l'amour en missionnaire, puis moi. Trouvant qu'elle ne s'occupait que trop peu de celui qui ne la pénétrais pas, nous sommes passés à la levrette. D'abord moi, puis lui, puis moi à nouveau, pendant qu'il obligeait ma chérie à le sucer, imposant son rythme comme s'il essayait d'éjaculer. Mais elle avait du mal à respirer et ne pouvait garder la position plus de quelques secondes, ce qui le poussa surement à prendre les choses en main pour le dernier "relais".
Toujours en levrette, il a augmenté le rythme jusqu'à la faire tomber en avant, je me contentais donc de regarder quand il s'est allongé sur elle. Elle mordais littéralement l'oreiller pour ne pas faire trop de bruit, et ils ont terminé dans un râle final synchronisé.
Je pense pouvoir dire que je n'avais jamais bandé aussi dur de ma vie. Ma chérie ne bougeant plus, j'ai pris la suite dans la même position exactement., elle avait été bien "travaillée" en profondeur donc c'est rentré sans aucun soucis. J'ai été moins brutal que son amant donc beaucoup plus long, et je pense qu'elle a bien apprécié de changer de modèle puisqu'elle m'a remercié quand nous avons terminé. :D
Il s'est éclipsé peu après tandis que nous nous câlinions sous les draps en nous promettant de remettre ça une prochaine fois.
candau8, Bernard68, claire95 et 3 autres a liké
#2198518
Et ce fut pour vendredi dernier.

Il y avait un festival près de chez moi, le pompier était de service jusqu’à minuit, quant à moi je suis allé boire quelques bières avec un ami dans l'après-midi, laissant ma copine faire un peu de shopping seule. Elle s'était ouverte à son amant dans la semaine par sms en lui parlant de nos expériences et il s'est montré très intéressé envers le plan à 3-4, je ne saurais comment le qualifier. Il lui a demandé si elle voulait recommencer et elle s'est contentée de rester vague puisqu'elle ne m'en a pas parlé comme nous étions chacun de notre côté pendant quelques jours. Toujours est-il que nous devions tous nous retrouver dans ce festival après minuit.
J'ai d'abord rejoint ma chérie qui avait choisi de porter une robe d'été noire, juste assez transparente pour laisser entrevoir son soutien-gorge noir lui aussi, je devinais donc le string noir qui allait avec. Puis le pompier est arrivé avec un ami, un type encore un peu plus vieux. Pour rappel ma copine et moi avons 27 et 29 ans, son amant pompier volontaire 43 et son pote présent bien 45-50 d'après moi, pompier lui aussi par ailleurs. L'amant devait surement vouloir prouver quelque chose à son ami et a rapidement posé sa main dans le bas du dos de ma copine alors que nous écoutions vaguement jouer un groupe. Et puis après 10 minutes de balade durant laquelle il aura passé sa main des épaules au fesses de ma chérie en passant par son dos et même son ventre, j'ai proposé de rentrer.
Arrivé à 4 devant mon immeuble, l'amant m'a demandé si son pote pouvait venir, en précisant qu'il ne participerait pas si nous le voulions pas. J'ai dit oui sans consulter ma moitié que je savais d'accord de toute façon, et puis j'étais pas mal éméché et excité.

Nous voici donc chez moi, j'ai sorti un pack de bières que je pose sur la table sans manquer d'en proposer à tout le monde, je ne sais plus trop qui a bu quoi mais en tout cas moi j'ai continué. Et puis dès que ma copine eut fini de monter le clic-clac je suis allé vers elle, lui ai enlevé sa robe et l'ai embrassé goulûment. Nous avons continué jusqu'à nous allonger dans le lit en oubliant complètement les invités l'espace d'un instant. Et puis comme j'étais dehors depuis 13h et que j’avais dans l'idée de me doucher je l'ai abandonné là, me demandant avec grande excitation si les pompiers allaient oser prendre des initiatives en mon absence.
Et ce fut le cas, à mon retour quelques minutes plus tard, vêtu d'une simple serviette autour de la taille pour me mettre dans l'ambiance, l’amant faisait un cuni à ma chérie tandis que son pote regardait toujours de la table de la cuisine mais debout pour ne rien rater de l'action. Je me suis ouvert une autre bière et ai proposé à ce dernier de les rejoindre, il ne s'est pas fait prier pour enlever son pantalon et s'agenouiller sur le lit.
Le temps de finir ma bière et des les rejoindre à mon tour, elle était allongée sur le dos bien occupée à branler ces deux gaillards. J'ai eu le droit à une fellation furtive mais la pose était trop compliquée à tenir pour tout le monde. Et puis je me suis rendu compte que j'avais laissé les capotes en haut près de mon lit à moi, je suis donc monté les chercher. Et en revenant à peine 30 secondes plus tard, ma miss était déjà à 4 pattes, attendant de se faire pénétrer par le pote de l'amant qui le lui avait manifestement offerte.
Une fois sa capote enfilée, il a eu bien du mal à s'introduire, surement stressé par nos présences. L'amant lui a dit de ne pas s'inquiéter, qu'il pouvait y aller et qu'elle n'était pas farouche, avant de le faire lui même et d'avoir les honneurs de la première pénétration. Ma copine ne disait pas un mot comme à son habitude. Cette fois il l'a pénétré tout en douceur avant de dire à son pote qu'il la lui passait après. Cela a bien duré 5 minutes avant qu'il ne demande à son ami s'il se sentait prêt, et de se retirer. Il parlaient d'elle comme d'un objet et je sais qu'elle adorait ça, passer d'homme en homme sans qu'on lui demande son avis.
Donc le pote se la tapait en levrette, sans rien oser de folichon, pendant que l'amant se masturbait en lui caressant les seins, par flemme d'enlever sa capote j'imagine, et moi je faisais de même en attendant de savoir que faire. Et puis le pote s'est mis à la baiser de façon plus intense, l'amant à lui caresser le clitoris, moi à regarder la scène puisqu'elle prenait trop de plaisir pour s’occuper de ma verge. Là, l'amant qui était allongé pour atteinte le clito s'est redressé, a sucé son index, et a entrepris de lui introduire dans l'anus. Ma chérie a ouvert grand la bouche et les yeux, me fixant quelques secondes avant d’enfoncer la tête dans l'oreiller qu'elle venait d’attraper.
J'ai mis seulement quelques secondes à éjaculer devant l'intensité du moment, j'ai tiré les cheveux de ma copine pour lui envoyer la sauce sur la joue, les 2 autres trop obnubilés par ce qu'ils faisaient n'ont même pas remarqué. J'ai tendu la boite à mouchoirs à ma copine qui l'a à peine vu tellement elle profitait du moment présent si je puis dire, et me suis absenté dans la salle de bain.

Suite dès que possible.
charle34, seb9751, claire95 et 8 autres a liké
#2201102
Suite et fin :

En revenant ils avaient changé de position, l'amant s'était agenouillé face à elle pour qu'elle le suce mais il était penché afin de pouvoir jouer avec l'anus de ma chérie, et le pote était toujours derrière à la prendre en levrette. Je suis allé me servir à boire et me suis assis à table à quelques mètres d'eux. Il a fallu attendre que ma copine en ait marre de pomper pour qu'ils changent de position, l'amant a vite perdu patience à regarder sans pouvoir participer.
Elle s'est allongée sur le dos, écartant les jambes pour accueillir le pote de l'amant qui avait l'air de prendre son pied, et l'amant l'a chevauché au niveau de la poitrine, posant sa verge en érection entre ses 2 seins puisqu'elle n'avait pas l'air de vouloir le sucer. J'avais la vue bouchée par l'amant et l'alcool aidant je ne souviens plus tellement de combien de temps s'est écoulé mais toujours est-il que le nouveau venu a fini par éjaculer. Il s'est retiré, a filé aux toilettes à son tour et ma chérie en a profité pour changer de position et s'asseoir sur le lit après avoir passé de longues minutes allongée.
L'amant s''est presque immédiatement allongé sous elle pour la pénétrer, elle était fatiguée et c'était lui qui imposait son rythme, avant de ralentir et de nouveau lui introduire un doigt dans l'anus. Autant la tentative de double pénétration qui date de quelques semaines avait été un échec cuisant, autant là elle prenait clairement du plaisir !
Le pote est sorti de la salle de bain, est allé lui peloter les seins 1 minute ou 2 et s'est rhabillé. Pour ma part je commençais à fatigué et me suis dirigé vers mon lit dans la mezzanine, je l'ai déplacé contre les barreaux afin d'avoir une vue imprenable sur le clic-clac tout en étant allongé. Il ont d'ailleurs changé de position à ce moment là pour revenir à un classique missionnaire, en tirant le drap sur eux ce qui m'a laissé penser que le pote de l'amant était toujours là assis à table, je n'avais d'ailleurs pas entendu la porte d'entrée s'ouvrir ou se fermer.
Et puis l'amant a fini par terminer son affaire en criant "c'est bon ça", ce qui m'a sorti de mon demi-sommeil pour jeter un coup d’œil. Il s'est allongé à l'autre extrémité du lit, laissant ma chérie récupérer, et voilà que son pote s'est ramené, s'asseyant à côté d'elle et lui caressant les seins à nouveau. La pauvre elle devait vouloir dormir mais comme je le disais dans le feu de l'action elle ne dit jamais non. Je pense que le gars devait être prêt à partir 10-15 minutes plus tôt, et puis le fait de voir son ami se taper ma copine a dû raviver la flamme et ensuite le fait de pouvoir la caresser à sa guise l'a convaincu de remettre le couvert.
Il s'est déshabillé en moins de 2 et s'est allongé sur elle, heureusement pour moi le drap avait fini par terre dans l'action et je pouvais tout observer. Il l'a prise en missionnaire lui aussi et n'a pas ménagé ses efforts, faisant grincer et bouger le lit jusqu'à taper contre le mur malgré la présence de son ami sur celui-ci. Il a éjaculé une deuxième fois, s'est retiré aux toilettes et ma chérie en a profité pour s'éclipser rapidement avant d'être mise à nouveau à contribution. Elle m'a rejoint au lit entièrement nue et s'est allongée à mes côtés, nous nous sommes endormis peu après.

Nous nous sommes réveillés avec le lever du soleil puisque j'avais oublié de fermer les volets, j'ai embrassé tendrement ma dulcinée qui était entièrement conquise par la soirée, puis nous avons remarqué que les 2 amants avaient finalement dormi dans le clic-clac, à poil ou en caleçon difficile à dire.
Cela m'a beaucoup excité et nous avons fait l'amour en la mettant à 4 pattes, les mains sur la balustrade afin de se faire repérer au cas où ils regarderaient en l'air. Seulement la boite de préservatifs était restée en bas et je ne pouvais donc pas aller jusqu'au bout, je me suis donc retiré et lui ai demandé d'aller me chercher une capote. Elle m'a répondu que ce serait difficile en leur présence tout en commençant à enfiler un pyjama. Je lui ai dit d'y aller nue et de se les taper s'ils le voulaient mais de revenir avec une capote quoi qu'il arrive et elle s'est exécutée, bien trop excitée par ce que nous avions commencé.
Arrivée au clic-clac, plutôt que de le contourner elle est passée dessus, enjambant à 4 pattes son amant et exhibant sa poitrine à quelques centimètres du visage du pote de l’amant qui ne ratait pas une miette du spectacle. Là, je ne sais pas bien comment mais l'amant a réussi à l'allonger entre eux deux en lui attrapant une jambe je crois, et elle s'est vitre retrouvée en cuillère à sucer le pote et à se faire doigter puis pénétrer par son amant qui avait remarquer qu'elle était prête pour se faire enfourner. Non sans avoir pris soin de se protéger bien entendu.
L'amant a fini par la mettre sur le dos pour reprendre comme la veille, puis l'a "passé" à son collègue qui l'a pénétré à son tour et a éjaculé en elle pour la 3e fois, belle performance pour une première rencontre. Cette fois il est bien parti peu après en les abandonnant à 2 au lit.
Je me suis dit pourquoi pas les rejoindre plutôt que de faire ça chacun de notre côté, il l'a reprise en missionnaire puis s'est retiré pour me laisser mon tour, et quand il en a eu marre il l'a mise à 4 pattes pour la prendre en levrette. Il lui a claqué le cul comme rarement et elle avait bien du mal à ne pas s'écrouler sur le lit à chaque coup de rein. Mais bizarrement il avait l'air d'avoir du mal à éjaculer, ou alors était-ce contrôlé, mais il m'a encore laissé mon tour sans finir son affaire.
Et c'est là qu'il a demandé s'il pouvait lui éjaculer au visage, elle a dit oui. J'étais donc une fois de plus le plus heureux des hommes, pénétrant ma chérie en attendant que son amant lui fasse une faciale. Ce qui devait arriver arriva, il lui a envoyé la sauce sur le nez, les lèvres et le menton, et elle s'est instantanément dégagée de moi pour ne pas en mettre partout autour. Mais je l'ai allongé dès qu'elle s'est essuyée le menton dégoulinant de sperme pour finir ce que nous avions commencé, elle en avait encore un peu sur le nez et les lèvres et n'osait pas ouvrir la bouche.
J'ai fait de même après à peine quelques secondes de pénétration, je me suis retiré, ai enlevé ma capote et lui ai "craché" au visage. S'en était un peu trop pour elle puisqu'elle a couru sous la douche dans la foulée, et l'amant est parti à son tour en nous donnant rendez-vous très prochainement. ;)
charle34, seb9751, claire95 et 4 autres a liké
#2205096
Soirée chez l'amant hier soir pour la première fois, il avait invité son pote. Ma copine a le moins dormi de nous quatre, à tel point q'elle s'est assoupie devant une série ce soir. Je ne vais probablement pas pouvoir passer 1h sur le récit avant longtemps donc je vais résumer rapidement :

Rdv chez lui en fin de soirée, il nous sert à boire, son pote n'était pas arrivé. Il emmène en premier ma copine dans sa chambre, lui fait l'amour pendant que je les regarde de temps à autre du salon, puis elle vient me rejoindre sur le canapé et nous entamons des préliminaires. Le pote de l’amant arrive et nous rejoint sur le canapé, puis emmène à son tour ma chérie dans la chambre pour s'occuper d'elle, je regarde, l'amant est allongé à côté depuis le début. Une fois fini, elle me rejoint à nouveau sur le canapé, me chevauche et nous faisons lentement et sensuellement l'amour un long moment. Jusqu'à ce que l'amant nous interrompe en venant s'y mêler, reprenant sa bonne habitude de lui mettre un doigt dans l'anus. A partir de là elle m'a délaissé et lui a fait une fellation, et il l'a encore amené dans la chambre où il l'a prise en levrette pendant qu'elle suçait son pote allongé sur le lit. Entre 2 et 3 heures du matin, fatigué de les regarder debout car il n'y avait nulle par où s'asseoir y compris sur le lit où ils prenaient toute la place, je suis retourné m'allonger sur le canapé et me suis endormi assez rapidement.
Le lendemain, ce matin même donc, je me suis réveillé seul au bruit de la douche en marche, et suis allé jeter un coup d’œil furtif dans la chambre pour ne voir que le pote de l'amant au lit. J'ai attendu à la sortie de la salle de bain pour y croiser l'amant et lui demander si ma copine était rentrée hier soir. Il m'a répondu que non ils étaient ml'un dans l'autre pas plus tard que ce matin mais peut-être qu'elle venaient de partir. Et en fait non elle était toujours au lit, sous la couette et même sous le pote de l’amant qui la prenait en missionnaire, très lentement comme s'ils y étaient depuis des lustres. J'ai eu le temps de prendre un café avant d'avoir enfin mon tour et un vrai moment d'intimité avec ma chérie qui était exténuée mais que ne voulais pas me vexer en me l'avouant, et nous avons enfin fait l'amour avant de rentrer chez nous juste avant midi.
Trefle57, seb9751, zagato1 et 4 autres a liké