©FORUM CANDAU - N'oubliez pas de liker !
A cet endroit du forum cando, vous pouvez raconter vos récits candaulistes et vos histoires libertines vécues dans le domaine du candaulisme et du cuckold. Racontez à tous les différentes rencontres et exépriences que vous avez faites, les mises en situations, les plans candau avec des hommes seuls, bref, toutes vos petites histoires coquines.
  • 1
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
#2433715
Episode 13
C’est vendredi soir nous sommes préparé pour nous rendre au dancing. Ma femme a décidé de mettre une mini-jupe assez courte un petit débardeur un mini slip fendu et une paire de haut talons, elle risque d’avoir du succès. Elle veut se faire remarquer par le patron de la boite. Il est 23 heures passé quand on part de chez nous. A l’intérieur du dancing c’est déjà plein, beaucoup de monde, on cherche une table de libre, pas grand-chose de libre, et ma femme veut s’installer au bar, pour se faire remarquer par le patron. Il est derrière le bar, grand, une vraie armoire, un peu bedonnant, habillé d’un costume noir, chemise blanche, l’air sérieux presque hostile, il ne sourit pas, il surveille la salle du regard, 2 serveuses servent au bar, et une femme âgée a l’air de diriger l’ensemble du personnel. C’est une femme de type algérien, qui n’a pas l’air commode. Au bout de 10 minutes, nous arrivons à nous faire servir en boisson, ma femme essaie de capter le regard du patron mais rien n’y fait, il jette un regard général dans la salle et il y a tellement de monde. Une table se libère, elle est située face au début du bar où trône le patron, nous nous dépêchons de nous asseoir avec nos boissons. Ma femme est assise pratiquement face à lui, il est à 3 mètres de distance, elle le regarde constamment, puis leur regard se croise, il soutient ou elle soutient son regard pendant un long moment, puis elle lui sourit, je vois le regard du patron qui la déshabille, sa mini-jupe déjà très courte est remontée et il doit voir sa culotte fendue, son regard fixe son entrejambe et puis la refixe dans les yeux, elle sourit à nouveau,. Il regarde ailleurs mais quelques instants après son regard à nouveau se pose sur l’entrecuisse de ma salope qui écarte un peu plus les cuisses, cela dure au moins 20 minutes, et la femme âgée vient vers lui et lui parle et de suite il quitte le bar et se dirige vers le fond de la salle. Et un message du disque jockey annonce qu’un spectacle de striptease va commencer. Au fond de la salle il y a une petite scène avec des rideaux tirés. Nous quittons notre table pour s’approcher de la scène. Ma femme est devant moi, je suis derrière elle, je la tiens par la taille, la bite collé contre son cul dans l’oreille je lui dis …salope tu t’es bien fait remarqué, il n’a pas arrêté de te regarder ta culotte, ta mini-jupe était bien remonté.
M…se penchant vers moi…ce n’est pas ma culotte qu’il regardait, c’est ma chatte je n’ai pas de culotte.
MOI…mais quand tu l’as enlevée...
M…en partant j’ai été au toilette, c’était pour la quitter… tu t’en es même pas aperçu dans la voiture comme quoi tu ne t’intéresse plus à moi
MOI…tu es vraiment une grosse salope, une folle du cul
M…pour te plaire mon chéri, tu bande bien d’ailleurs. Elle frottait son cul contre ma bite, de suite j’ai vérifié son absence de culotte, lui doigtant la chatte et le cul, debout entouré des clients de la boite, mais tout le monde avait le regard sur la scène dont les rideaux venaient de s’ouvrir et une fille âgée d’une trentaine d’année a commencé un strip-tease qui a duré un bon quart d’heure, pour finir elle a défait les nœuds de chaque côté de ses anches pour faire tomber sa culotte mais on n’a pas aperçut sa chatte ,elle a posé sa main devant en l’ôtant et elle a disparue dans les coulisses on lui a vu que le cul. La musique repartait c’était des slows, on s’est mis à danser.
M…elle était nul, moi je ferais beaucoup mieux, j’aurai montré ma chatte et mon cul, je me serais masturber devant la scène avec un gode …je les aurais tous fait bander
MOI…si le patron te le propose mais en petit comité une soirée intime, une dizaine de mecs
M… cela serait le pied, tu t’imagines, putain j’ai la chatte en feu
MOI…tu danses avec des mecs et on en ramène un à la maison.
M…super, j’en ai repéré un …je la laisse sur la piste et je m’éloigne un peu lui laissant le champ libre. Elle s’avance vers un mec assez grand, pas une beauté, mais l’air costaud 35 ans, j’ai du mal à comprendre ses choix, elle l’invite à danser. Quel culot cette chienne, quand elle a envie de se faire piner rien ne l’arrête. Elle lui a mis les bras autour du cou, elle danse en se frottant contre lui, rien ne se passe du côté du mec, et à la fin du slow ils se séparent et apparemment le mec a une femme, qui de suite marque sa présence. Ma chérie revient vers moi et me dit …je n’ai pas de chance il y avait sa femme. Tu sais qui est là…
MOI…non
M…Ossine le black qui était venu avec A…il doit travailler ici, je l’ai aperçu vers l’entrée.
MOI…viens on va le voir. Effectivement il est là…. Salut tu travailles ici
Ossine… oui je m’occupe du service d’ordre
MOI…et bien sûr tu finis à la fermeture. (Ce n’est que minuit trente, on va attendre 4 heures du matin).
MOI…et tu ne peux pas t’échapper une demi-heure, M… a vraiment envie que tu la baises, tu la baises dans la voiture on prend le premier petit chemin, et on te ramène.
Ossine… je vais voir avec mes collègues…
Il est parti discuter, j’ai vu les regards se tourner vers moi et ma chérie, il devait leur dire qu’il allait baiser ma femme, j’adore ce genre de situation, elle me faisait des petits bisous heureuse de l’initiative que je venais de prendre. Il est revenu vers nous, on est monté dans notre voiture lui a l’arrière avec ma femme, j’ai réglé le rétro intérieur sur eux pour ne rien rater du spectacle, ma salope avait déjà défait le pantalon et baissé le slip du soudanais elle tenait en main une belle bite noire de 18 cm x 5, elle a vu mon regard dans le rétro elle m’a dit …tu ne l’avais pas vu la première fois tu as vu il a une belle bite qui va bien me ramoner la chatte, et puis plus un mot des bruits de succions , elle lui bouffait la queue comme une affamée, j’ai pris un petit chemin qui descendait vers la rivière, là il y avait 4 ou 5 voitures arrêté, je suis passé à côté, la dernière voiture était occupée par un couple, avec 4 mecs autour de la voiture, la bite sortie de leur pantalon, celui qui était vers la portière passager avait le pantalon au chevilles et il se faisait sucer par l’occupante de la voiture, un mec était au volant, surement le mari, j’ai réalisé que l’on était sur le site des voyeurs, et que c’était un lieu de baise dont je ne connaissais pas l’existence. Je me suis arrêté cent mètres plus loin, je me suis retourné pour regarder ce qui se passait sur la banquette arrière. Ma femme suçait Ossine comme une folle elle arrivait à rentrer tout sa bite et quand elle la ressortait il y avait tellement de salive que l’on aurait dit qu’il avait éjaculé. Ils n’étaient pas super confort dans cette voiture, je leur ai conseillé de sortir. Sortie de la voiture elle s’est penchée à l’intérieur, lui posté derrière, j’ai vu cette bite noire rentrer entre les grandes lèvres de la chatte de ma femme, et pendant 5 minutes il la baisé activement, elle a joui très vite, elle était tellement excitée, et il lui a craché son foutre bien au fond de son utérus, ce qui lui provoqua un deuxième petit orgasme.
Il fallait le ramener au dancing, mais j’avais ma petite idée la soirée n’étais pas finie. Sur le chemin du retour elle passa son temps à le sucer, à le lécher en lui faisant des compliments sur sa bite, elle n’était pas rassasiée. En le déposant je lui ai proposé à la fin de son service de finir la nuit chez nous, en lui disant tu vas pouvoir à nouveau la baiser, l’enculer, te faire sucer. Il était OK. Dans la voiture ma chérie était déçue elle réclamait encore de la bite
M…on rentre et tu me baise, j’ai trop envie d’une queue
MOI…j’ai une meilleure idée, tu ne t’es pas rendu compte mais là où on était c’est un baisodrome, c’est un lieu de rendez-vous des voyeurs, des couples illégitimes, des cochons, des vicieux, et en arrivant il y avait une femme qui suçait des mecs, on y retourne et tu vas avoir du succès.
M…j’ai rien vu…on y va

Je reprends le chemin et j’arrête la voiture. Ma femme est passé devant depuis le dancing elle a sorti ma bite qu’elle suce. Je lui dis déshabille toi complètement cela va attirer du monde. Pour l’instant l’endroit est calme, mais en regardant bien les voitures arrêtées sont occupées. Une portière s’ouvre et un mec sort, mince, pas très grand il se dirige vers notre voiture. M… ne la pas vu. Elle est nue dans la voiture les jambes écartées posé sur le tableau de bord et elle se masturbe d’une main avec l’autre elle se caresse les seins. Ma main remplace la sienne et je commence à la doigter, alors qu’elle se triture le clitoris. Le voyeur est devant la portière du côté de ma femme, elle l’aperçoit et elle lui sourit, il s’est débraguetté, il se branle la pine et la pose contre la vitre de portière. Je baisse la vitre, il se penche à l’intérieur, c’est un habitué, il lui caresse la chatte, les seins. Je me branle devant le spectacle
M…j’ai envie de le sucer chéri
Moi …fais toi plaisir tu es là pour ça
Elle se penche par la fenêtre, lui attrape la bite, lui donne des coups de langue sur le gland, le lèche et l’embouche. Elle avale pratiquement entièrement cette bite d’une quinzaine de centimètre. J’entends des bruits de portières et quelques minutes après 3 autres bites se présente à ma salope, elle en branle 2 en suçant une troisième, le quatrième a fait le tour de la voiture , je descends et je lui laisse la place, il est assez grand mince avec une bite assez longue, ma femme est à genoux et lui présente son cul, il essaie de la pénétrer la position n’est pas facile, après plusieurs tentatives il s’est introduit dans sa chatte qu’il se met à limer énergiquement, au bout d’un moment il se relève et je lui dit…tu peux l’enculer si tu veux …il se retourne me regarde en disant …Tu es sûr
MOI…elle aime ça, gène toi pas
Il est ressorti de sa chatte et a positionné sa bite sur son anus, il est rentré comme dans du beurre jusqu’à la garde et il s’est mis à la pistonner, de temps en temps sa bite s’échappait de son cul et au lieu de replonger dans celui-ci il rentrait dans sa chatte.
M…non encule moi je préfère, défonce moi le cul, fait moi jouir par le cul…sa bouche changeait de bites, 20 minutes après les 3 pines des voyeurs avaient craché dans la bouche de ma salope, celui qui l’enculait s’était déversé dans son cul, elle a eu un orgasme par le cul. 1 autre voyeur s’est présenté, c’était un bon gros, il a ouvert la portière du côté de ma bouffeuse de bite, s’est assis sur le siège et elle s’est mise à le sucer, j’ai repris la place du chauffeur pour enculer ma chienne, j’avais envie de jouir, 3 ou 4 allez retour et déjà je me finissais de lui remplir le trou du cul qui coulait déjà généreusement avant de l’enfiler.
Il fallait que l’on rentre si on ne voulait pas qu’Ossine se casse le nez à la porte il était 3 Heures passé
En rentrant, passage obligé à la douche, ma chérie voulait recevoir comme il faut son black, elle s’est fait un bon lavement, a mis des bas qui tiennent tout seul, elle s’est remaquillé, on venait de se préparé quand Ossine est arrivé. Direction la chambre , il a découvert les glaces, lumières tamisées et ma salope était en manque car elle a voulu de suite une double vaginale, et pendant plus de 2 heures on la baisé en double, le cul, la chatte, la bouche en essayant plein de positions, cela puait le foutre dans la chambre et on a décidé d’essayer de dormir, mais sitôt qu’il ou que je rebandais elle voulait se faire baiser, insatiable une vrai folle du cul, on a dormis par intermittence et a onze heure du matin on visitait encore son cul. A midi Ossine rentrait chez lui
Le Vendredi suivant ma chérie voulait retourner au dancing pour finir de séduire le patron. C’était déjà 23 Heures on avait eu du monde à la maison et on n’avait pas pu nous en débarrasser avant 22h30. On s’est préparé rapidement, ma petite pute avait mis une mini-jupe noire avec un haut noir qui lui laissait le ventre à l’air et une paire de haut talon, nous voilà parti pour le dancing
A l’intérieur, du monde peu de place, on reste au bar, on trouve 2 tabourets hauts, on s’assoit. Le patron BdB est toujours comme la semaine dernière surveillant de sa hauteur la salle, il a de suite remarqué ma femme, car sitôt que l’on était assis il est venu nous saluer avec un sourire (merde il sait sourire) et nous a demandé ce que l’on voulait boire ses yeux dans les yeux de ma femme. Je ne sais pas qui essayait d’hypnotiser l’autre, mais c’était intensif. Elle lui souriait et il lui a dit vous êtes très jolie, vous faite avec votre ami un joli couple, vous avez la silhouette pour porter des mini-jupes
M… mon mari…il aime bien quand c’est court, si je l’écoutais, il aime bien me montrer surtout quand c’est un connaisseur comme vous qui a de bon yeux…Il est reparti chercher les boissons en digérant ce qu’elle venait de lui dire. La dame âgée comme la semaine dernière lui parla et il est parti au fond de la salle, j’ai compris qu’il organisait le strip-tease qui avait lieu les vendredis. Je suis parti au toilettes, laissant ma chérie seule et en revenant 2 hommes d’environ 40 ans discutait avec elle, je me suis approché discrètement en restant un peu en retrait, elle m’avait vu mais ne m’a fait aucun signe. Elle était debout, elle s’est assise sur le tabouret les jambes un peu relevée les pieds posés sur les barreaux du tabouret, la mini–jupe légèrement relevée mais tellement courte que l’on découvrait sa chatte car bien sur elle n’avait pas de culotte. Les 2 mâles ont tout de suite repéré la bonne à faire, en lui parlant l’un deux avait déjà posé une main sur sa cuisse, j’étais juste derrière eux…vous êtes de la région, vous êtes célibataire
M…non je suis marié et mon mari est juste derrière vous…ils se retournent, je suis là, la main rapidement quitte la cuisse de ma femme je m’avance vers elle. Ils sont côte à côte contre le bar face à ma femme et moi je suis debout entre eux masquant parfaitement ce qui a se passer MOI…bonjour moi c’est B…et ma Chérie c’est M…
Eux Bernard un garçon sportif et Michel un peu enveloppé. 2 représentants qui étaient obligé de passer le week-end sur place à l’hôtel
MOI…alors comme ça on drague ma femme
Bernard qui avait posé sa main…non on discutait sans mauvaise intention
MOI…ah bon ma femme n’est pas jolie elle ne vous plait pas
Bernard….elle est très jolie Mais…
MOI…chérie tu ne leur plais pas, on va trouver d’autre partenaires, pourtant tu leur montre ta chatte, relève un peu plus ta mini …..Elle n’est pas bandante ma femme
Bernard si elle est bandante mais on est surpris
MOI… vous êtes ici parce que vous espériez trouver une petite salope à baiser, et vous en avez une devant vous et vous hésitez. On va faire un deal …chérie rapproche toi d’eux tu es trop loin ils vont te doigter, elle est descendu du tabouret elle l‘a rapproché et c’est assise les jambes grandes ouvertes la robe relevée.
MOI…2 doigts chacun, vous la faites jouir et après on vas chez nous et vous pouvez visiter tous ses trous, la chatte, le cul, la bouche cette nuit , on s’est mis les uns contre les autres pour faire rempart au regards, de plus c’était le striptease on était les seuls au bar tout le monde était tourné à regarder le fond de la salle, derrière le bar il n’y avait que la dame âgée qui était plutôt petite et qui ne pouvait voir ce qui se passait l’autre côté du bar. Quatre doigts s’activaient dans la chatte de ma femme, vu le contexte, je savais que cela l’excitait énormément, au bout de deux minutes elle a joui. Entre temps le patron était revenu au bar vu sa grandeur il a assisté au spectacle, je pensais qu’il allait intervenir mais il avait les yeux fixé sur ma femme sur sa chatte, étonné ,excité, un film porno se déroulait sous ses yeux. Ma femme après avoir joui descend du tabouret et me dis on y va on rentre paye les consos. Je suis vers le patron, je règle les consommations, il me dit vous partez déjà
MOI…oui on va finir la soirée a la maison, il n’a pas osé rien dire pourtant je sentais qu’il voulait me poser plein de questions. Il nous a accompagné jusqu’à la sortie, j’ai compris que c’était pour échapper aux oreilles et à la vue de la petite dame car je pense que c’était sa femme. Ma femme qui marchait devant en se retournant a vu qu’il nous suivait, elle a fait demi-tour, on s’est retrouvé tous les 3 proches, ma chérie, le patron et moi et elle lui a dit donne ton numéro de téléphone à mon mari si tu veux me baiser ce soir j’étais venu pour toi, à bientôt et elle a rejoint Bernard et Michel en les prenant par la main. Je suis resté avec le patron qui ne savait plus quoi dire
MOI… j’aimerai votre numéro de téléphone, ma femme fantasme sur vous et elle voudrait se faire baiser par vous. C’est sérieux on est venu que pour rentrer en contact avec vous ... ce n’est pas une blague, à moins qu’elle ne vous plait pas… il m’a donné un numéro en me disant de l’appeler le mardi ou le jeudi de 10 Heures à Midi
MOI…je vous donnerais toutes les explications, je pense que vous ne regretterez pas, à mardi.
Dehors Bernard et Michel s’occupait de ma salope elle les embrassait en leur malaxant les couilles, c’était un peu trop chaud sur le parking
MOI…chérie on attend d’être à la maison il y a du monde …. Ils nous ont suivi en voiture, ma chienne étaient surexcité, elle voulait me sucer, elle me branlait.
A la maison, les vêtements jonchait le sol du salon, elle les avait déshabillé en les suçant, baisée dans tous les trous par nous trois, des doubles des triples, ils avaient des bites normales, mais on a eu ce soir-là une complicité assez exceptionnelle elle a beaucoup joui, elle s’est régalée de notre foutre. Ils sont partis vers 10 heures du matin sans oublier de lui remplir le cul et la chatte une dernière fois.
Mardi prochain j’appelle le patron du dancing, qui deviendra l’acteur et mon complice pour organiser des rencontres torrides, de débauches lubriques ….
#2434180
je passe un temps fou a trier , découper car parfois d'autre intervenant sur les photos en mauvais, plus de 45 ans me rappeler de la chronologie et surtout essayer de garder l'anonymat de mon ex puisque nous ne sommes plus ensemble un peu vexé que tu ai un doute. je vais faire une pause .....
  • 1
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10