©FORUM CANDAU - N'oubliez pas de liker !
A cet endroit du forum candauliste les membres (couples candaulistes, femmes et aussi hommes seuls) sont invités à se présenter à toute la communauté du site. Ils peuvent également créer des fils persos et les mettre à jour comme bon leur semble. Profitez de cet espace du forum candau, c'est le votre !
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 9
#2146661
Tiens j'ai un petit moment -- je vous narre une petite aventure qu'à l'époque nous avons trouvés très excitante
Dans notre vie coquine nous avons connus sur Paris quelques personnages qui avaient comme avantage de n'être jamais à court d'idées .....
Celui dont je parle aujourd'hui est aujourd'hui un vieil ami de près de 30 ans ......
Donc un samedi soir il nous téléphone :
"Joëlle (ah oui je ne l'avais-pas encore dit) si vous êtes libres ce soir, je vous propose une expérience ... un peu hors norme - rassure toi, personne ne te touchera"
Bon -- ce devais être à peu près comme aujourd'hui, début avril
Selon ses instructions nous passons en voiture le prendre chez lui (vers Montmartre) -- il doit être un peu plus de minuit -- et il nous guide vers le bois de boulogne
A l'époque le soir c'était le rdv des échangismes .... mais çà n'était-pas notre propo
Suivant ses instructions ma femme ne portait absolument rien d'autre que son petit manteau en peau de lapin et une paire d'escarpin - en clair elle était sous son manteau complètement "à poil"
Il nous guide dans les allées du bois et nous fait entrer dans une impasse en sens interdit qui, après une centaine de mètres tournait à angle droit et se terminait par un petit rond-point en cul de sac avec un grand portail fermé et une plaque indiquant que c'était un stockage des services d'entretien de la ville de Paris
On ne pouvait pas être vus de la route principale
Juste un lampadaire sous lequel il me fait garer
On attends quelques minute au calme en discutant et en se demandant ce qu'il attends
Je précise que lui et moi sommes assis devant et ma femme seule avec sa peau de lapin à l'arrière
Il allume les deux plafonniers qui sont au dessus des portes arrières et lui demande d'ouvrir les glaces --- heureusement il fait doux .....
Je perçois un mouvement dans les feuillages et un homme en sort calmement .... puis un autre
Le copain dit ---- "Joëlle enlève ton manteau"
Elle s'exécute sans discuter et se retrouve nue ..... entièrement nue .... très bien visible sous ce lampadaire et les deux plafonniers
1 ou 2 gars supplémentaires sont apparus et le petit groupe de 4 gars déjà se rapproche
"écarte en grand les jambes et caresse toi" ---- comme soumise elle s'exécute et commence à se branles en silence
La suite --- d'autres gars sont arrivés 3/6/10 et croyez-le si vous le voulez c'est plus de 20 hommes, blancs, blacks, arabes qui nous ont entourés à toucher la voiture
Elle c'est mise à se branler sérieusement - pour de vrai ....
Et presque tous les gars ont sortis leurs queues et ont fait de même
Une vingtaine de gars à se branler - certains en haletant ----- des beaux, des moches, de très jeunes et de bien vieux .... pendant que ma chérie, se prenant au jeu exprimais bien fort son plaisir
A la fin tout ce petit monde à éjaculé ---- beaucoup carrément sur la voiture ...... ensuite il rangeaient vite fait leur matériel ....
.... Et le copain a dit" remet vite ton manteau et roulons ... les flics connaissent ce lieu et y passent régulièrement ..... on pourrait passer quelques heures au poste"
Juste un détail ..... vers 2h00 du matin j'ai passé la voiture aux rouleaux
helloyou44, jujuli, satan et 11 autres a liké
#2147206
Bonjour Lilote,

J'ai plaisir à lire vos histoires, de même que les autres messages publiés et autres annonces.
De mon côté, j'ai 51 ans, libertin nantais, mais avec une histoire moins riche.
Votre recherche étant plutôt d'un amant régulier et plus près de Vannes, je n'ai jamais répondu avec le plaisir de vous connaitre.
Mais je prends néanmoins toujours plaisir à vous lire.
Merci pour vos contributions.
nulnul44 a liké
#2147339
Même si j'ai eu quelques maîtresses, ai tiré quelques bons coups en soirées libertines, je me revendique du candaulisme .
Aujourd'hui parce que, plus âgé que ma femme, mes moyens ne sont-plus au niveau de ces envies, mais dans le passé car j'aime qu'elle profite au maximum de la vie qui est si courte. J'ajoute qu'elle est si belle quand elle jouit sous les puissants coups de bite d'un amant que je ne vois aucune raison de la limiter.
Même si elle n'a jamais voulu l'avouer, elle recèle en elle de fortes tendances exhibitionnistes.
Nos « aventures » n'avaient commencées que depuis deux/ trois ans quand j'en ai eu la révélation.
Un gentils garçon était devenu un de ses amants ….. intermittents. On le voyais de temps à autre, chez nous ou chez lui. Elle le rejoignait quelquefois, souvent dans un petit hôtel quand ils avaient tous deux un moment de liberté alors que je devais travailler. Bien sûr j'étais toujours au courant et souvent l'amant me téléphoner pour me confirmer le plaisir qu'ils avaient pris ensemble.
Un jour donc (un samedi soir) il nous appelle pour nous inviter à dîner ensemble dans un restaurant Bavarois qui n'existe plus, sur les Champs Élysées (Le Lowenbrau pour ceux qui connaissent). Orchestre Bavarois, bière choucroute, ambiance festive.
Bien sur il précise qu'on prendra un dernier verre chez lui (il faut décoder : il la baisera sur la moquette avant qu'on ne partage la bouteille de champagne qui attend dans son seau), et il lui demande de s'habiller aussi sexy qu'elle l'ose.
Facile, elle est grande, fine, jeune et belle, et elle adore les robes minis avec de profonds décolletés.
Comme il est arrivé qu'on finisse la nuit chez lui, je propose de passer le chercher au pied de son immeuble, vers Roissy, à l'exact opposé de nous (Vanves).
Donc tout va bien, on va le chercher, on va sur les Champs, on passe une bonne première partie de soirée au resto … tout va bien.
Bien sur quelques voisins regardent cette belle fille court vêtue, qui rit de bon cœur et que le compagnon embrasse à pleine bouche souvent (en l’occurrence le « compagnon » c'est l'amant. Moi le mari je suis assis en face d'eux mais çà, nos voisins ne peuvent le savoir).
Repas terminé nous retournons prendre la voiture au parking souterrain. C'est déjà arrivé deux/trois fois, il montent tous les deux à l'arrière de ma Simca (et oui, c'est l'époque) – je pense qu'ils vont flirter …. normal .
Mon itinéraire, autant profiter de Paris un samedi soir aux environs de minuit (donc pas le périph.), je descend les Champs, Place de la Concorde, rue Royale, boulevard des Capucines, Opéra, Galeries Lafayette, rue La Fayette, gare du Nord, et enfin autoroute du Nord.
Je vous tout cela pour que vous compreniez bien qu'on traverse tout Paris en diagonale, un samedi soir (plein de monde) dans une voiture bien vitrée ,,,, et je dois ajouter que ce qu'il font n'est pas longtemps un flirt, même appuyé, mais devient rapidement une partie de sexe à l'état pur.
D'abord (sur les Champs) il lui enlève sa robe. Et comme ne porte rien d'autre, elle est assise complètement nue à l'arrière droit de la voiture …. il la doigte jusqu'à la Madeleine. Là c'est elle qui lui descend le pantalon au pied et se baisse pour le sucer. Pile poil dans mon rétro, je vois la queue bien dure en partie cachée par la bouche qui monte et descend autour.
C'est pendant que je contourne l'Opéra pour aller le plus vite possible rue La Fayette heureusement bien moins fréquentée, qu'il ôte sa chemise. Ils sont ainsi nus tous les deux. Et heureusement qu'elle est plus sombre et moins fréquentée cette rue …. parce qu'elle n'hésite-pas à l'enfourcher, un genou de part et d'autre du gars sur la banquette, elle descend pour bien s'emmancher sur sa queue.
Maintenant ils baisent. Elle assure le va et vient en montant et descendant, sa figure face à la lunette arrière, et ils deviennent bruyants.
C'est juste en contournant la gare du Nord que je suis obligé de patienter un moment à un feu rouge qui me paraît interminable alors qu'une voiture s'arrête à ras de la mienne. A l'intérieur plusieurs gars qui ne doivent-pas en croire leurs yeux n'en perdent pas une miette. Ils ne doivent-pas trouver çà désagréable et sont hilares. Je démarre très vite au vert. Cette fois les rues sont noires et quasi désertes. Ils s'en moquent totalement et continuent à prendre leur plaisir dans lequel ils sont totalement isolés du monde extérieur.
Enfin l'autoroute du Nord – pas beaucoup de circulation, les voitures roulent vite et ne doivent-pas se rendre compte. J'adopte une allure calme pour qu'ils puissent ne pas être distraits.
Une petite idée, pas très risquée, me vient. Il y a quelques poids lourds, de gros semi-remorques et je m'en rappelle bien, le premier devant moi est Anglais.
Je le double tout doucement, arrive au pied de sa cabine, et là je me met à sa vitesse …. il n'a qu'à baisser les yeux pour plonger par la lunette arrière sur une femme nue en train de s'agiter sur le mec qui la baise …. je reste deux minutes au pied de ce poids lourd et accélère pour faire de même avec le suivant. Je fait çà jusqu'à Roissy ou justement, ils se désaccouplent. Une bonne douzaine de routiers. J'ai eu droit à des appels de phare, des coups de klaxon, des gestes dans le rétro. En tout cas aucun n'a eu l'air mécontent. C'est ce jour là que j'ai eu l'idée d'acheter une C.B. (mode de l'époque) car je suis sur qu'on y a du beaucoup parler de nous ,,,,
helloyou44, requiem67, michpat et 10 autres a liké
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 9