©FORUM CANDAU - N'oubliez pas de liker !
A cet endroit du forum candauliste les membres (couples candaulistes, femmes et aussi hommes seuls) sont invités à se présenter à toute la communauté du site. Ils peuvent également créer des fils persos et les mettre à jour comme bon leur semble. Profitez de cet espace du forum candau, c'est le votre !
Avatar de l’utilisateur
par nacra29
#2066675
Bonjour à tous,

Nous sommes un couple aujourd'hui candauliste ou du moins trioliste. Mais le triolisme HHF ne cache t'il pas un certain penchant chez Monsieur pour le candaulisme (ca fera peut être l'objet d'un autre post s'il n'existe pas déjà).

Pourquoi aujourd'hui me direz-vous ?

Et bien, inscrit ici en 2009 par désir de mettre des mots sur une envie (c'est Monsieur qui écrit), cela est resté de nombreuses années un fantasme comme beaucoup ici. Fantasme de voir sa femme prendre du plaisir avec un autre homme, un inconnu ou presque, devant moi.
J'ai vu mon fantasme devenir réalité un après midi de mars 2015, soit un peu plus de 2 ans maintenant.

Comment en est on arrivée à sauter le pas ?

Discussion, patience, discussion, patience, discussion, patience ....
En premier lieu, tout avouer. Longue réflexion avant d'en arriver là. Que va t'elle dire, comment va t'elle réagir, quelle conséquence ? Et oui Marié et 4 enfants, il ne faut pas tout gâcher et rater la bonne occasion de tout avouer. Et cerise sur le gâteau, j’étais à cette époque son seul amant.

1 an avant de passer à l'acte, à force de tourner le sujet dans tous les sens, j'ai fini un soir par tout lui dire. D'abord un long monologue et en face de moi ... un long silence. Choc des mots, des paroles, de comprendre de quoi je parle. Ma femme est assez sage coté sexe (était devrais je dire) et se satisfaisant largement de nos rapports quasi quotidien. Le sujet n'était pas simple et impliquait beaucoup de chose. La nuit a été courte et le réveille compliqué mais on a continué à parler et moi à la rassurer. Moi expliquer, elle entendre et comprendre ... non pas encore. Et au matin, un peu sonné, mais pourquoi je ne suis lancer là dedans. Au début, cela fait du bien de lâcher ce sujet qui me torturait depuis des années. Mais au fur et à mesure de la conversation, très vire, le sentiment de s’être lancer dans le vide dans parachute. De rapidement perdre sa relative assurance. Avec du recul, il ne pouvait pas en être autrement : elle découvrant ce fantasme et moi partager entre aller au bout et la perdre. Un moment qui est obligatoire mais que je ne souhaite à personne tellement les sentiments passe en quelques secondes du tout au rien. Le réveil et le retour à la réalité est dur.

Simplement poser des questions : pourquoi as-tu ses fantasmes, pourquoi cela m'arrive à moi, pourquoi veux-tu me partager, moi tu me suffis, pourquoi j'irai me mettre là dedans etc, etc ... ? Tout ce dont tu parles, ce n’est pas moi, je ne suis pas une salope. Je n’ai pas envie de baiser avec qui m’importe qui, avec personnes d’ailleurs d’autre que toi. Pour qui me prends tu, je ne suis pas comme cela, je n’en ai pas envie ? Et LA question, comment peux tu dire que tu m’aimes et vouloir me faire baiser avec d’autres hommes …. Beaucoup de questions et de questionnement.

Des explications, je lui ai fait lire quelques exemples de récit assez soft pour bien lui faire comprendre de quoi il s'agissait. D'expliquer, de rassurer et de répondre aux très nombreux questions et interrogations. De lui dire que je l'aime, que je l’aime encore et encore.
Les jours et les quelques semaines suivantes ont été aussi très longs. Les premières remises en cause aussi ! Pourquoi je lui ai tout dit, quel con je suis. Sensation de perdre le contrôle de la situation et surtout de la perdre. La grande interrogation auquel j'ai eu beaucoup de mal à expliquer de façon rationnel : tu dis que tu m'aimes et tu veux me partager, me voir baisé avec des mecs. Cette question est été la très grosse incompréhension. J'avoue à ce jour ce je ne sais toujours pas l'expliquer. C’est comme cela. Plus elle est coquine et plus je l'aime. Plus elle se donne et plus en retour j'ai envie d'elle.

Nous avons poursuivi cela 1 an environ. D’abord la rassurer, lui faire bien comprendre cette pratique, cette envie, ce besoin. Ensuite, essayé de lui expliquer ce qu’elle pourrait en retirer, du plaisir que cela pouvait lui procurer. Du pouvoir que cela avait sur moi, qu’elle aurait sur moi. Car soyons clair, j’ai le sentiment que cette pratique donne le pouvoir à la femme. En effet, l’homme assouvi son plaisir si sa femme lui donne ce plaisir de s’offrir à d’autre. Les choses se sont mises en place progressivement par de l’échange, de l’écoute et parfois en repartant depuis le départ.

Mais j’ai la chance d’avoir une femme qui a compris petit à petit ce fantasme, l’a compris, accepter et au final elle est rentré dans ce fantasme qui était mien. Elle a osé tester par amour m’a tel dit. Et au final, même si aujourd’hui encore, cela reste essentiellement un besoin de ma part, elle y trouve du plaisir et aime me faire plaisir. Nous avons trouvé l’équilibre ou chacun à sa place (l’amant compris) et y retire du plaisir.

Passage à l’acte : pas encore sur !

Ce fantasme est venu attiser nos ébats, d’abord un mot, puis une phrase. Ensuite cela est devenu de plus en plus régulier pour faire partie de nos jeux en duo. Mais toujours aucune envie de sa part de passer à l’acte. C’est devenu un moyen de pimenter nos jeux. Elle s’en serait contentée si j’en avais aussi trouvé satisfaction, mais …
Nous en avons donc discuter de manière sérieuse, cela nous a valu une nouvelle nuit blanche ! Ma femme avait lu un des récits ou une femme ne faisait ces rencontres qu’avec un masque sur les yeux. En effet, cela lui permettait de rester dans son monde sans matérialiser l’homme avec qui elle allait jouer. Nous avons convenu que la première rencontre se passerait de la sorte. Ensuite, la connaissant, il fallait un jeu soft pour matérialise le passage à l’acte sans que cela en asse trop pour une première. Je lui proposais « juste » un massage à 4 mains … Elle accepta. Le scénario était accepté. Cela alimentait nos ébat, mais rien de nouveau au final. Je restais toujours sur ma faim et mes envies de voir ma femme au même point.

J’ai fini par sélectionner un complice, pas trop expérimenté, même u, peu débutant avec du recul. Gentil, agréable et surtout après un long échange avec lui, bien défini les règles et les limites. Et oui, le risque te l’enjeu pour moi était ENORME. Donc le complice bien briefé, ne restait plus qu’a y allé. Un dernier détail, Madame n’était toujours pas au courant (un détail me direz vous !!). Je prenais dont RDV pour le samedi suivant pour un après midi coquin. Au programme massage à quatre main et s’est tout … Je pense qu’il m’a pris pour un fou.

Je réservais donc l’hôtel, chic et classe car l’ambiance devait être parfaite et surtout ne pas perturber la Miss. Restait donc le dernier petit détail à réglé, décider ma femme.

Le week-end précédent ce fameux RDV, je décide donc de la mettre devant la situation. En quelques phrases, l’explication est faite, les détails donnés, le scénario, le lieu, la date. La connaissant, il me fallait être un peu directif et ne pas céder un pouce sur la date et le RDV. Tout le reste a été renégocié dans les moindres détails. Et oui, il faut bien laisser une marge de manœuvre dans une négociation à la partie d’en face …

En résumé, un bel hôtel, un complice, les yeux bandés du début à la fin, un massage et pas plus. La négo a été dur, mais elle est d’accord. Chez moi, grosse euphorie, état d’excitation maximal … et gros stress pour que cela se passe bien. Il faut que cela se passe bien.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
calineries04, john75, bing26 et 70 autres a liké
M’enregistrer Connexion Ce sujet sur le Forum Candaulisme a 647 posts, beaucoup de choses a voir (photos, vidéos) ....
Mais vous devez être connecté pour lire ce sujet, donc si ce n'est pas le cas, inscrivez-vous !.